RMC Sport

Casaq Ligue en Plat : match à quatre ?

-

- - -

Feuilleton à suspense l’an passé, la Casaq Ligue édition 2012-2013 est tout aussi hitchcockienne. Longtemps détachés de leurs rivaux, Christophe Soumillon et Maxime Guyon sont désormais menacés par Stéphane Pasquier et Grégory Benoist. A priori, et à moins d’un retour spectaculaire, le Challenge ne devrait pas échapper à l’un de ces quatre hommes.

Feuilleton à suspense l’an passé, la Casaq Ligue édition 2012-2013 est tout aussi hitchcockienne. Longtemps détachés de leurs rivaux, Christophe Soumillon et Maxime Guyon sont désormais menacés par Stéphane Pasquier et Grégory Benoist. A priori, et à moins d’un retour spectaculaire, le Challenge ne devrait pas échapper à l’un de ces quatre hommes.

Maxime Guyon, bien placé

L’an passé, le Champion de France des Jockeys avait marqué 184 points au terme d’une compétition très disputée. Alors que nous ne sommes qu’en octobre, ils sont 4 à avoir franchi la barre des 190 points : Christophe Soumillon, Maxime Guyon, Stéphane Pasquier et Grégory Benoist. En tête au classement (au 24 octobre), Christophe Soumillon ne possède plus que trois longueurs d’avance sur un Maxime Guyon particulièrement efficace au cours du second semestre 2012. La position du pilote belge est d’autant plus fragile qu’il ne se mettra pas souvent en selle dans les événements au cours des quatre prochains mois (ayant des engagements à l’étranger). Troisième du Challenge l’an passé, son jeune rival, plus sédentaire, tâchera donc d’en profiter : « Cet hiver, je ne vais pas partir à l’étranger. Christophe ne sera pas là en permanence. Essayer de remporter ce Championnat m’amuse beaucoup. »

Deux outsiders très en forme

A une dizaine de longueurs du duo de tête, Stéphane Pasquier et Grégory Benoist n’ont pas abdiqué toute prétention pour le titre. L’un et l’autre ont le vent dans le dos depuis septembre. Vainqueur de quatre quintés en octobre, le second cité réalise une excellente saison et pas seulement dans les événements : « Si je le peux, je tâcherais de venir titiller les leaders. » De son côté, le tenant du titre, Stéphane Pasquier, n’a pas renoncé, lui non plus : « La fin de saison s’annonce haletante. Il n’y a pas beaucoup d’écart entre les trois ou quatre premiers. Tout est encore jouable. Je vais faire mon maximum pour remporter d’autres quintés. »

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté