RMC Sport

La légende d'Auteuil

-

- - -

Course légendaire, le Grand Steeple-Chase de Paris se tiendra dimanche prochain (19 mai) sur l'hippodrome d'Auteuil.

Le Grand Steeple-Chase de Paris (Groupe I) est une course à part. Au-delà du prestige, de la légende, la course est une véritable épreuve pour le physique, comme pour le mental des chevaux et des hommes. Ce sont 23 obstacles impressionnants que les valeureux destriers devront affronter tout au long des 5.800 mètres de l’exigeant parcours de la butte Mortemart. La rivière des tribunes, par exemple, exige un bond de huit mètres de long pour la franchir sans encombre. Le fameux rail ditch and fence, surnommé le juge de paix (ou le gros d’en face par les jockeys), toise à 1 mètre 60 de hauteur, pour plus de 4 mètres de large ! Savoir doser l’effort de son partenaire est primordial. C’est pour cette raison qu’en plus des meilleurs compétiteurs équins, il faut un pilote chevronné pour déjouer tous les pièges du Grand Steeple. La saison représente une difficulté supplémentaire. La chaleur, toute récente à cette époque de l’année, est un facteur dont il faut tenir compte. Les chevaux ne sont pas encore habitués au retour du soleil, et leur demander un effort trop violent, prématuré, serait tout simplement suicidaire. Des brumisateurs ont d’ailleurs été installés ces dernières années dans les écuries, afin de faciliter la récupération des athlètes, forcément éprouvés après un tel marathon.

Dix-huit des 33 hectares de l’hippodrome d’Auteuil sont consacrés aux pistes et aux différents parcours. Ce véritable écrin vert, situé au coeur de la capitale, Porte d’Auteuil, accueille les courses hippiques depuis le 1er novembre 1873. Auparavant, et jusqu’à la guerre de 1870, les courses se déroulaient dans le bois de Vincennes (la Société des Steeples-Chases existe depuis 1863). Dès l’année suivante, en 1874 (le 25 mai), le Grand Steeple-Chase de Paris est créé afin de devenir la course phare de l’obstacle tricolore. Il se dispute alors sur 6.400 mètres (avec 22 obstacles). Même si le Grand National de Liverpool (mythique, mais décrié car jugé trop dangereux par les sociétés protectrices des animaux) et le Nakayama Grand Jump (course la plus richement dotée en obstacle) sont des épreuves très suivies, le Grand Steeple-Chase de Paris est certainement la plus belle course de steeple-chase au monde. Auteuil est d'ailleurs considéré comme le "temple de l'obstacle".

Cette année, un cheval de 12 ans tentera d’entrer dans la légende en étant le premier à inscrire un quatrième Grand Steeple à son palmarès (les champions Hyères III et Katko se sont imposés à trois reprises). Mid Dancer, lauréat en 2007, 2011 et 2012, tente un incroyable pari, notamment face à la jeunesse et aux étoiles montantes de l’obstacle français. Son histoire est atypique, puisqu’il lui aura fallu attendre 4 ans pour remporter une deuxième fois le Grand Steeple-Chase de Paris, avant de rééditer l’année suivante. Né en France en 2001, il est entrainé par Arnaud Chaillé-Chaillé de 2004 à 2008, avant de rejoindre les box de l’ancien jockey Christophe Aubert. Avec plus de 3 millions d’euros de gains, il est le cheval le plus riche de l’histoire des courses d’obstacle en France !

En principe, ils seront cette année 16 au départ du Grand Steeple-Chase de Paris (s'il n'y a pas de forfaits), ce qui devrait permettre à la course d'être support des paris à la carte...

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté