RMC Sport

Le tandem Julien Dubois - Racing Charm conserve son invincibilité dans la Casaq Ligue.

-

- - -

Julien Dubois et Racing Charm demeurent irréprochables dans les Quinté+. En remportant le Prix Mizar à Vincennes, le couple réalise un sans faute en deux tentatives dans les courses supports d’évènements. Grâce à cette victoire, le fils de Jean-Philippe Dubois remonte dans le Top 10 de la Casaq Ligue. Bernard Piton (Rhune Sautonne) prend quant à lui la deuxième place aux dépens de Jean-Michel Bazire (Real du Fruitier). Romain-Christian Larue (Rainbow Dancer) et Franck Nivard (Campari Akema) complètent la bonne combinaison.

Julien Dubois et Racing Charm demeurent irréprochables dans les Quinté+. En remportant le Prix Mizar à Vincennes, le couple réalise un sans faute en deux tentatives dans les courses supports d’évènements. Grâce à cette victoire, le fils de Jean-Philippe Dubois remonte dans le Top 10 de la Casaq Ligue. Bernard Piton (Rhune Sautonne) prend quant à lui la deuxième place aux dépens de Jean-Michel Bazire (Real du Fruitier). Romain-Christian Larue (Rainbow Dancer) et Franck Nivard (Campari Akema) complètent la bonne combinaison.

Le gagnant du jour : Julien Dubois avec de la marge

Plus la peine de présenter Julien Dubois, c’est tout simplement la relève de l’une des plus grandes familles du monde du trot. A seulement 19 ans, le jeune pilote comptabilise déjà 187 victoires dans sa carrière dont 66 cette saison. Un score époustouflant qui lui permet de se positionner au 10ème rang du classement du sulky d’or 2011. "J’ai de la réussite actuellement car les chevaux sont en forme et tout se passe très bien. Aujourd’hui, je suis bien parti et je n’ai pas voulu me faire piéger par le jeu des relais. J’ai donc décidé de me placer aux côtés du cheval de tête devant les tribunes pour contrôler la course. Malgré un parcours en deuxième épaisseur nez au vent, mon cheval a repris un départ à l’entrée de la ligne d’arrivée pour filer au poteau. C’est un bon élément qui a encore un peu de marge à ce niveau."

Le driver du jour : Romain-Christian Larue a eu chaud

Passé professionnel en 2007 avec Organza Jet, Romain-Christian Larue a parcouru beaucoup de chemin depuis. Le fils de Daniel Larue ne cesse de briller avec ses pensionnaires depuis qu’il s’est installé à son compte en 2010. Discret mais efficace, lorsqu’il se déplace à Vincennes, c’est toujours avec réussite. Bien parti, le driver a pourtant frisé la correctionnelle. "Mon cheval s’est tendu au départ et il a fait la faute. Il est tellement adroit que je n’ai pas eu besoin de toucher à quoi que ce soit pour qu’il se remette au trot mais nous avons perdu du terrain. Par la force des choses, je me suis donc retrouvé loin durant le parcours et nous avons subi la course. Après avoir slalomé dans la ligne d’arrivée, Rainbow Dancer a conclu très vite au quatrième rang. C’est dommage car il n’a jamais de chance et sans cet incident au départ, nous aurions pris le premier accessit."

Crédit Photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté