RMC Sport

Prix d’Amérique : Bazire et Up And Quick, plus haut et plus rapide

Jean-Michel Bazire et Up And Quick

Jean-Michel Bazire et Up And Quick - AFP

Grand favori, le trotteur Up And Quick a remporté dimanche le 94e Prix d’Amérique. Une édition qui consacre un cheval et son entraîneur, Franck Leblanc, mais confirme surtout le talent d’un pilote hors normes, Jean-Michel Bazire.

Une course comme le Prix d’Amérique se prépare toute une saison pour un cheval, toute une vie, parfois, pour un entraineur, et tous les jours pour un driver. Certes, les pilotes n’assurent « que » la finition du travail du metteur au point, encore faut-il avoir le talent et les nerfs pour le faire ! Avec seize Sulkys d’Or à son palmarès (un record), Jean-Michel Bazire n’a plus à faire ses preuves. Sauf que l’homme aux 5 000 victoires, le « Zidane » des courses, fut victime d’un accident vasculaire cérébral en juillet 2012. 

Après avoir lutté pour revenir au meilleur niveau, « JMB » n’a pas tardé à prendre sa revanche sur le sort. Malgré cet AVC qui aurait pu lui coûter la vie, il a tout de même été sacré meilleur driver français en 2012 (aucun Sulky d’Or ne lui a échappé depuis 2000), ayant trop d’avance sur ses rivaux pour être rejoint. Les années se suivent et Bazire reste le meilleur, quoi qu’il arrive, comme il l’a encore démontré en remportant l’Amérique ce dimanche, pour la troisième fois de sa carrière, à 43 ans.

Après l’Américaine Moni Maker en 1999, Késako Phédo (pour son entrainement) en 2004, c’est Up And Quick qui lui offre l'épreuve reine. La première de Franck Leblanc. C’est l’un des seuls titres qui manquaient d’ailleurs à l’entraineur mayennais, pourtant habitué du haut du classement depuis de nombreuses années. Fils d’exploitant agricole, Franck Leblanc s’est installé à son compte jeune, à 21 ans, après avoir appris son métier chez Antoine-Paul Bézier. Ce succès dans l’Amérique couronne donc une brillante carrière, débutée tôt, avec un cheval qui a connu plusieurs entraineurs avant d’arriver au Haras d’Avireau (Mayenne) durant l’été 2012.

Âgé de 4 ans lorsqu’il intègre l’écurie de Franck Leblanc, Up And Quick montre tout de suite de belles dispositions, s’imposant de belle manière dans le Prix Jules Thibault (Groupe II). Depuis, il n’a cessé d’impressionner, pulvérisant notamment le record du Critérium des 5ans (11’’5), laissant régulièrement l’impression d’un athlète exceptionnel, capable d’inscrire son nom au palmarès du « championnat du monde » des trotteurs. Deuxième de Maharajah l’an passé, à l’issue d’une course disputée dans des conditions dantesques, il n’a pas raté son objectif en 2015, ayant été préparé au millimètre par son mentor, avant d’être mené avec justesse par son pilote. Du beau boulot.

Le Quinté en vidéo

Antoine Arlot

Arrivées et rapports du Quinté