RMC Sport

Stéphane Pasquier fait de la résistance

-

- - -

Christophe Soumillon ne participant pas à l’étape de ce lundi à Compiègne, Stéphane Pasquier va tenter cet après-midi de combler une partie de son retard sur le leader de la Casaq Ligue. Associé à Athatir, le Champion de France en titre (5e au classement général du Challenge) endossera la tunique du favori dans le Prix des Bords de l’Oise jugé sur 2.000 mètres. De son côté, Anthony Crastus pourrait étonner avec Amarcord.

Christophe Soumillon ne participant pas à l’étape de ce lundi à Compiègne, Stéphane Pasquier va tenter cet après-midi de combler une partie de son retard sur le leader de la Casaq Ligue. Associé à Athatir, le Champion de France en titre (5e au classement général du Challenge) endossera la tunique du favori dans le Prix des Bords de l’Oise jugé sur 2.000 mètres. De son côté, Anthony Crastus pourrait étonner avec Amarcord.

Bonne pioche

Deuxième de l’événement d’hier, Stéphane Pasquier déclarait après la course : « Je me suis peut-être retrouvé un peu trop tôt en tête et Olivier (Peslier) m’a débordé pour finir. » Ce lundi, le pilote parisien tentera de remettre les pendules à l’heure. En selle sur Athatir, Stéphane Pasquier découvrira certes le protégé de Yann Barberot, mais cela ne sera pas un problème pour le crack-jockey qui sait s’adapter à toutes les situations. Plutôt maniable, son cheval n’a jamais déçu dans les tournois-événements et reste sur une excellente prestation à Longchamp (2e du quinté du 8 mai).

Passer la vitesse supérieure

S’il n’a pas encore réussi à rentrer dans les « points » avec Amarcord (en deux tentatives), Anthony Crastus pourrait accrocher (au moins) une place ce lundi. Bien positionné dans les stalles de départ (ce qui n’était pas le cas en dernier lieu), le cheval d’Elie Lellouche a déjà bien couru à Compiègne et mérite un nouveau crédit compte tenu de ses performances réalisées l’an passé dans des lots de qualité.

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté