RMC Sport

Un chef d’œuvre signé Olivier Peslier

-

- - -

En selle sur l’outsider Solémia, le pilote mayennais a déjoué tous les pronostics à l’occasion du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Débordé un instant par Christophe Soumillon et le japonais Orfevre à mi-ligne droite, le crack-jockey tricolore est revenu dominer son rival au passage du disque final. Troisième avec Masterstroke, Mickaël Barzalona devance le surprenant Franck Blondel (Haya Landa) et Thierry Thulliez (Yellow and Green).

En selle sur l’outsider Solémia, le pilote mayennais a déjoué tous les pronostics à l’occasion du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Débordé un instant par Christophe Soumillon et le japonais Orfevre à mi-ligne droite, le crack-jockey tricolore est revenu dominer son rival au passage du disque final. Troisième avec Masterstroke, Mickaël Barzalona devance le surprenant Franck Blondel (Haya Landa) et Thierry Thulliez (Yellow and Green).

Olivier Peslier, acte IV

En selle sur Solémia, Olivier Peslier a sorti le grand jeu cet après-midi à l’occasion du Championnat du Monde des pur-sang. Quadruple lauréat de l’Arc désormais, il devient co-détenteur du record de victoires dans l’Arc (4). Pour vaincre ce dimanche, Olivier Peslier a fait preuve d’une belle ténacité : « Lorsque Christophe (Soumillon) a pris l’avantage, j’ai cru qu’il allait gagner. Mais je n’ai pas lâché l’affaire et le sien a un peu coincé pour finir. Je suis naturellement super heureux.»

Christophe Soumillon échoue d’un rien

Il est passé tout près d’apporter au Japon une première victoire dans l’Arc. Associé à Orfevre, le pilote belge a tenté crânement sa chance à mi-ligne droite. Après avoir longtemps fait illusion, il ne s’incline que tout à la fin, au grand dam de ses nombreux supporters : « Je n’ai pas de regret. Il a fait une course comme jamais on n’en a vue dans l’Arc. » Vaincu, Christophe Soumillon reprend tout de même la tête de la Casaq Ligue grâce aux six points pris aujourd’hui.

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté