RMC Sport

Un Diane mémorable

-

- - -

La 162e édition du Prix de Diane restera dans les mémoires...

Les années se suivent... et ne se ressemblent pas. C’est une journée assez singulière qui a été offerte aux plus de 36.000 spectateurs présents sur l’hippodrome de Chantilly, dimanche, après le concert de Coeur de Pirate.

D’une part, parce que le Prix de Diane, lui-même, fut assez surprenant. La gagnante, Golden Lilac, réalise une superbe performance. Il n’y a rien à dire. D’ailleurs, il est difficile de s’exprimer sur une pouliche dont l’entraîneur est muet, sauf en anglais ! En revanche, on peut regretter que Galikova n’ait pas défendu «normalement» ses chances. Les mauvaises langues chanteront qu’elle est battue par meilleure et qu’il n’y a pas d’excuses à invoquer. Le jour J, il faut être à 100%, ou plus, pour l’emporter. Cela dit, le visage de Freddy Head, homme de cheval s’il en est, en disait long après la course. Encore loin, presque endormie, à l’entrée de la ligne droite, la petite soeur de Goldikova mettait du temps à enclencher, à nous offrir son accélération tranchante et dévastatrice. Etait-elle en chaleur ? Etait-ce un jour sans ? Vu des tribunes, il semble tout de même que la demoiselle soit sortie assez mollement de sa stalle, avant d’être prise de vitesse à 500 mètres du but. Son jockey a-t-il été bien inspiré ? Pas sûr ! D’autant que les foulées dont elle nous a crédité à la distance en disent long sur le véritable potentiel de la belle. Et si Galikova était meilleure que la gagnante du Prix de Diane 2011 ? L’avenir nous le dira. Goldikova n’avait-elle pas terminée troisième de cette épreuve derrière Zarkava et Gagnoa ?

D’autre part, parce que l’on a assisté à un phénomène assez rare : les quatre victoires du jeune Maxime Guyon, toujours pour le compte du «sphinx taciturne», dans les quatre courses de Groupe du jour. Une véritable razzia, réalisée avec le calme des bons cavaliers. Une semaine après son sacre dans le Derby d’Epsom, en selle sur Pour Moi (encore Fabre), le pilote prouve qu’il ne tremble pas dans les grands rendez-vous...

Le Quinté en vidéo

sdarras

Arrivées et rapports du Quinté