RMC Sport

Les bons conseils de Pierre Calamusa, Moundir et Daniel Riolo pour débuter le poker en ligne

La période du confinement a vu l’explosion des "parties privées" sur les sites de poker en ligne. Vous aimeriez franchir le pas mais vous ne connaissez rien à ce jeu? Pierre Calamusa, joueur professionnel du Team Winamax, Daniel Riolo et Moundir Zoughari, présentateurs du RMC Poker Show sur RMC, vous offrent leur conseils avisés pour bien débuter.

Une visioconférence, quelques amis et c’est parti pour un moment de plaisir. Confinement oblige, les "parties privées" de poker entre amis, membres de la famille et/ou collègues connaissent un boom sur les sites spécialisés. L’idée? Un tournoi réservé à ses connaissances, avec mot de passe, que l’on peut mettre en place soi-même pour s’amuser et défier ses proches. On vous en a peut-être proposé un ces derniers jours. Ou vous avez peut-être eu envie de profiter du temps à la maison pour vous frotter aux milliers de tournois ouverts à tous disponibles en ligne. Ou encore titillé l’idée d’une table de cash game, partie sans élimination avec dotation fixe au bout (comme l’est un tournoi) où l’argent s’échange à chaque coup.

Mais vous n’avez peut-être pas osé, trop novice en matière de poker pour franchir le pas vous qui avez raté l’explosion de ce jeu il y a plus de quinze ans. Ne cherchez pas plus loin, on a la solution pour vous. Les bons conseils de Pierre Calamusa, Moundir Zoughari et Daniel Riolo pour bien débuter au poker en ligne. Le premier est un professionnel du genre, membre de la Team Winamax, site où on le connaît aussi sous le surnom "LeVietF0u". Les deux autres présentent l’émission RMC Poker Show le dimanche soir sur RMC, entre un Moundir connu du grand public pour ses apparitions dans des émissions de téléréalité devenu un très bon joueur au fil du temps et un Daniel Riolo adepte des parties à la maison et qui revendique son côté "amateur". Alors messieurs, que faut-il savoir pour se lancer? 

Règles, technique, vocabulaire: c’est parti pour l’apprentissage 

Découvrir le poker, c’est avant tout apprendre un jeu. Avec le mot apprendre en première ligne, pour le Texas Hold’Em (variante la plus répandue et la plus jouée, celle que vous retrouverez en immense majorité) comme pour les autres formes de poker (omaha, stud, razz, etc). "Débuter, c’est d’abord avoir une connaissance parfaite des règles, entame Daniel Riolo, éditorialiste de l’After Foot sur RMC. Il y a une étude de la théorie, qui passe par des livres, des tutos, de l’observation, de la lecture." Ne pas se lancer sans connaître les bases, quoi. Qui passent par un aspect "technique" comme par la maîtrise d’un vocabulaire spécifique à la discipline parfois pas facile à appréhender pour le non initié. 

"Il faut partir de la base pour approfondir afin de maîtriser totalement le vocabulaire", insiste Daniel Riolo. On parle de flop, de turn, de river, de relance, de call, de bluff. Il faudra connaître le vainqueur entre deux paires et une suite, entre un brelan et une couleur, entre un full et un carré. Plus tard, bien plus tard, on évoquera le GTO et autres joyeusetés. Et comme pour tout, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. "Il faut d’abord apprendre le jargon propre au poker puis regarder un max de contenus techniques pour avoir un bon fond de jeu", confirme Pierre Calamusa. 

Cours et parties pour comprendre à portée de clic

Pour apprendre, on prend des cours. Au poker aussi. Un apprentissage qui peut se faire bien tranquille dans son canapé. "La Poker School de Winamax, dont les vidéos sont disponibles sont YouTube, est par exemple une véritable mine d’informations", précise le joueur professionnel. Ne pas hésiter non plus à regarder des parties, en direct comme en différé, certains sites permettant de revoir les tables finales de tournois ou certains YouTubeurs pokers proposant des explications de leurs tournois "cartes ouvertes" (même pour débutants), histoire de répéter ses gammes avant de se lancer.

"Comme on connaît mieux le foot ou le cinéma en regardant plus de matches ou de films, c’est pareil avec le poker, reprend Daniel Riolo. L’observation, c’est regarder des parties. Des explications. Quand tu connais la théorie et le vocabulaire, il faut regarder des gens jouer." Winamax, partenaire du RMC Poker Show, offre même l’opportunité d’aller très loin avec sa série Dans La Tête d’un Pro, qui voit les joueurs professionnels de sa Team décortiquer pas à pas leurs pensées dans les plus grands tournois de la planète. Mais ça, ce sera pour plus tard. "C’est déjà presque trop poussé, estime Daniel Riolo. Il faut une étape intermédiaire avant."

Ne jamais se mettre en danger: la clé d’un poker serein

Vous avez appris les bases, vous êtes désormais prêts à vous lancer. Avec là encore quelques bases à connaître. Elles tournent surtout autour d’un thème: bien gérer ses dépenses pour ne pas se mettre dans le rouge. On peut d’abord commencer par... ne rien dépenser. "Pour les débutants, il faut jouer sur les tournois 'freeroll', qui sont gratuits", indique Moundir. Les erreurs coûteront moins cher. Si vous vous sentez prêt, vous pouvez basculer en «argent réel». Toujours dans la mesure, pour le bien de vos finances comme pour vos chances de l’emporter (plus les tournois sont chers plus le niveau de jeu général augmente). 

"Il faut bien respecter le bankroll management (bien gérer son compte, ndlr) et ne pas surjouer à des niveaux où vous n’avez pas la maîtrise du jeu, poursuit Moundir. Il est important de bien choisir ses tournois et de ne pas griller les étapes de votre évolution. Il faut avoir la passion de ce jeu sans jamais se mettre en danger." Pierre Calamusa l’explique en chiffres concrets: "Attention, jamais plus de 1% de sa bankroll sur un tournoi et 5% en cash game sur une seule table". En gros, si vous déposez 100 euros sur le compte d’un site de poker, ne jouez pas de tournoi à plus de 1 euro et ne mettez jamais plus de 5 euros sur une table de cash game. 

Ne pas se reposer sur ses lauriers: la clé de la réussite

Il ne faudra pas non plus se croire arrivé trop vite, même en cas de réussite précoce, mais continuer à apprendre, encore et toujours. "Gagner ne veut rien dire, pointe Daniel Riolo. Le poker, c’est l’humilité permanente. Et le perfectionnement permanent." "La phrase à retenir, c’est: 'Le poker, c’est cinq minutes pour apprendre et toute une vie pour maîtriser'", complète Moundir. Qui n’oublie pas de regarder vers l’après pour ceux qui se trouveraient une passion en découvrant le poker: "Pour ceux qui veulent aller plus loin, il faudra se rapprocher de joueurs professionnels afin de prendre des cours avec eux et d’être investis à 1000%, comme dans la vie de tous les jours quand on entreprend un but précis ou qu’on a un rêve." On verra ça plus tard. En attendant, vous voilà prêt pour les "parties privées". Bonne chance à tous!

A.H.