RMC Sport

Affaire Neymar: Daniel Riolo et Jérôme Rothen présentent leurs excuses

Daniel Riolo et Jérôme Rothen présentent leurs excuses, après leurs propos sur l’affaire Neymar dans l’After Foot jeudi sur RMC et RMC Sport News.

Les directions de RMC Sport et de RMC condamnent fermement les propos tenus à l’antenne et l’ont exprimé aux intéressés, Daniel Riolo et Jérôme Rothen. Ces derniers ont présenté leurs excuses.

L'After a invité Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, dans l'émission ce dimanche. 

"Je vais commencer par m’excuser bien sûr pour ce propos, a expliqué Daniel Riolo en préambule. Mais ce que j’ai dit sur la femme impliquée dans cette affaire, c’était totalement déconnecté du viol présumé. Je ne faisais pas du tout référence à ça. Il n’y avait aucun sous-entendu. C’était juste une blague déplacée, avec Jérôme (Rothen). Je tenais à ce que ce soit clair. Je ne veux pas apparaître comme le grand méchant loup qui sous-entend que ce n’est pas grave, ce qu’il s’est passé ou ce qu’il ne s’est pas passé puisque l'affaire est encore en cours."

"Je voudrais d’abord vous remercier de me donner cette occasion de dialoguer, a indiqué Marlène Schiappa. Je pense qu’on gagne toujours à essayer de mieux se comprendre, les uns et les autres. J’ai vu également vos excuses. Je pense que c’est tout à votre honneur de comprendre les réactions que ça a pu susciter et de vous excuser. Sur le sujet en lui-même, ce qui m’a vraiment interpellée et choquée, ce n’est pas l’affaire Neymar en tant que telle. Cette affaire, moi, je ne la connais pas, vous ne la connaissez pas non plus. Il faut que la justice se passe. Je ne me prononce pas sur cette affaire. Néanmoins, ce qui contribue à cette culture du viol, un concept qui relève de tout ce qui tend à minimiser, excuser, plaisanter voire promouvoir une forme de culture du viol, c’est notamment ce type de propos. C’est-à-dire ce qui consiste à se moquer des femmes qui accusent de viol des hommes. Je ne prends pas la parole sur l’affaire Neymar mais en pensant à toutes les femmes qui regardent votre émission, parce que je sais qu’elles sont nombreuses, et qui se disent : « Moi aussi, si je porte plainte, peut-être qu’on va me dire dans mon entreprise, dans ma fac, dans mon quartier, que ce n’est pas possible, que tu n’as pas pu être violée parce que tu es trop moche, trop grosse, trop vieille… ». Moi, en tant que responsable de politiques publiques, je fais en sorte que les femmes puissent aller porter plainte. On forme les policiers pour cela, on finance un numéro qui est le 3919, une plateforme de signalement. Je suis très sensible effectivement à tous les messages qui peuvent être envoyés. C’est important de dire aux femmes qui sont victimes de violences sexuelles qu’on est de leur côté. Evidemment, l’Etat et la société vont les défendre."

"Je tiens à présenter mes excuses suite aux propos tenus dans l’After jeudi dernier concernant l’affaire Neymar, a écrit Jérôme Rothen sur Twitter. Ce n’est pas acceptable, et je regrette de ne pas en avoir pris conscience sur le moment."

"Comme Jérôme, je m’excuse pour le passage sur l’affaire Neymar, a aussi tweeté Daniel Riolo. Évidemment, on n’imaginait pas choquer et évidemment il n’y avait aucun mauvais sous-entendu. C’était juste mauvais."