RMC Sport

Daniel Riolo : "L'OM comble, l'OM est fort, l'OM avance"

Le chroniqueur de l'After Daniel Riolo est revenu sur la prestation de l'OM à Caen. Une équipe marseillaise qui lui fait une très bonne impression...

"Ce qui est intéressant, c'est de voir l'évolution de Marseille. Depuis ce fameux match contre Evian (le 21 septembre 2011), qui suivait la défaite à Lyon lorsque Marseille était en pleine crise et à la dernière place du championnat, il n'y a eu qu'une seule défaite en championnat contre Montpellier, et deux en Ligue des Champions contre Arsenal et l'Olympiakos, et c'est tout. Sinon, il n'y a eu que des résultats "utiles" et beaucoup de victoires. Et Marseille, non seulement est revenu, mais en plus progresse match après match. Contre Caen on a vu des séquences de jeu, des mouvements et des choses vraiment très intéressantes. Je n'ai par retrouvé cet OM poussif d'il y a quelques mois. On a également vu que l'OM était capable de s'en sortir même sans son "carré solide" puisque Didier Deschamps a mis Lucho et Cheyrou devant la défense et cela a plutôt bien marché. Mais il faudra attendre des adversaires plus solides et voir si Deschamps ne reviendra pas à ce "carré solide" qui semblait être la base de sa réflexion. On a également vu un très bon César Azpilicueta qui est l'un des meilleurs latéral droit du championnat. C'est les latéraux d'aujourd'hui. Il faut se rendre compte à quel point il est fort dans une équipe qui marche, et non pas dans une équipe qui subit. Sur ce que cela augure pour le championnat, j'ai peu douté du fait que Marseille revienne au premier plan cette saison. Malgré tout il y a encore un écart important avec Paris. Mais l'OM comble, l'OM est fort, l'OM avance. Mais devant eux, je n'ai pas l'impression que certaines équipes soient en crise et perdent des points. Revenir, Marseille l'a déjà fait et peut le refaire mais lors du dernier titre (en 2010), il y avait devant eux un Bordeaux qui a sombré. Cette année, il y en a quand même trois devant, même quatre avec Montpellier. Ça fait quand même beaucoup qui doivent déraper pour que Marseille aille au titre."