RMC Sport

Didier Mengo, 15/11/2010

L'Inter rentre t-il dans le rang ?

Cette semaine sur ma page personnelle Facebook http://www.facebook.com/pages/Thier... je vous invite à commenter une video qui reprend un épisode du derby Inter - Milan ...

___

L'Inter a perdu le derby et a donc désormais 6 points de retard sur le Milan Ac. Lors des 4 derniers matchs officiels, l'Inter a perdu contre Tottenham et le Milan, a fait match nul contre Brescia et Lecce. Alors bien sur, au regard des saisons passées, 6 points de retard en Novembre ce n'est absolument rien. De plus il est évident que l'Inter est très fortement pénalisé par une série incroyable de blessures. Mais au delà des chiffres, c'est l'impression qu'a laissé l'équipe de Benitez qui oblige, obligatoirement, à se poser des questions. Il y avait de la volonté mais pas de consistance. Il y a eu une réaction mais dans une confusion telle que la manœuvre offensive n'a jamais vraiment mis en danger le Milan. Partir en 4-4-2 était a priori une bonne idée, mais force est de constater qu'ainsi Eto'o et Milito ont du mal à se trouver. Avec la sortie d'Obi, on s'attendait à ce que Cambiasso, certes encore diminué, rentre (et lui n'a toujours pas compris pourquoi on lui fait enlever le survêtement !!!) … et non, c'est Coutinho qui rentre dans une position qui reste encore floue. A la mi-temps, officiellement Milito est remplacé pour « rechute » musculaire. Mais pour autant Benitez change pour la troisième fois de schéma tactique. Le président Moratti, furieux, a qualifié la prestation de l'équipe de « très mauvaise ». Rappelez-vous, vendredi dans Larqué Foot, je vous disais que mardi j'ai assisté à la conférence de presse de Benitez à Appiano Gentile. J'ai eu la sensation d'un homme un peu perdu, résigné, qui ne cache pas qu'il faut résister jusqu'au mercato. Je ne pense pas que Benitez soit immédiatement menacé. Du fait entre autres d'une infirmerie pleine et surtout de joueurs certes valides mais très loin de leur meilleure forme, beaucoup ici en Italie ont du mal à croire que cette équipe ait les moyens de pleinement se relancer à court terme. La patience de Moratti ne sera certainement pas éternelle, avec le spectre Spaletti, tout nouveau champion de Russie avec le Zenith, qui déjà plane dangereusement au dessus de la Pinetina.

Tout ceci ne doit cependant pas faire oublier les mérites du Milan Ac qui, à défaut de briller, a fait un match sérieux, plein. On est loin du football champagne prôné par Berlusconi mais hier la discipline et l'efficacité des Thiago Silva, Flamini, Gattuso ou autre Ambrosini ont suffit. Par la force des choses, ce Milan leader se positionne comme prétendant au titre. Mais c'est plus fort que moi, moi je n'y crois pas du tout !!!

Il faudra bien sur aussi parler de ce très bon Juve – Roma, de la Lazio qui a bien réagi face à Naples, du nouveau « prince de Sicile » Pastore qui brille, tout comme Di Natale qui replace l'Udinese dans la première partie de tableau. Posez-moi toutes vos questions et j'y répondrai à partir du début de soirée.