RMC Sport

Il nous reste l'espoir !

Mis à part l'AJA pour lequel personne ne se faisait guère d'illusion quant aux chances de briller sur la scène européenne, la France du foot pouvait légitimement espérer voir une de ses équipes passer le stade des 1/8e de finale, aussi bien en LDC qu'en Europa League.

Au delà du résultat net et des éliminations respectives de nos L1, on a comme un goût amer à l'issue de PSG-Benfica, un sentiment de travail à moitié accompli et surtout de grosses lacunes qui refont surface dès lors que l'adversaire propose un niveau de jeu au dessus de la moyenne.
Les matchs de L'OM ainsi que de l'OL en sont le parfait exemple. On en viendrait presque à se demander si l'envie de gagner animait les onze acteurs, les onze chanceux qui pour certains n'ont pas l'air de réaliser qu'ils jouent la plus prestigieuse des compétitions.

On ne va pas refaire le débat concernant le niveau des joueurs, les différences de budget et autres législations contraignantes en revanche on peut se demander s'il existe des arguments pour répondre au manque d'engagement, de rage de vaincre, d'envie de gagner tout simplement.
Du côté des deux olympiques, le constat est unanime, les équipes n'ont pas évolué à leur réel niveau... Il est donc de bon ton de se demander à quel moment nos clubs français comptent évoluer à leur meilleur niveau si ce n'est pas contre Manchester ou le Réal Madrid. Le constat pourrait être le même concernant le PSG et le LOSC au vu du niveau jeu proposé lors de certaines affiches en L1.

L'objectif des coupes européennes est de se sublimer, de hausser son niveau de jeu pour rivaliser avec les grands de ce monde et en sortir grandi et malheureusement pour notre foot français, ce n'est (toujours) pas pour cette année !