RMC Sport

Philippe Auclair - post-scriptum platinien...

L'autre visage de Michel Platini

Il y a le Platini qu'on a idolatre, celui de St Etienne, de la Juve et des Bleus. Il y a le Platini qu'on soutient quand il essaie de remettre de l'ordre dans l'economie du football. Il y a le Platini qu'on respecte quand il demeure fidele a ses idees sur le 'facteur humain' dans notre sport, meme si l'on est en desaccord total sur ses idees en matiere d'assistance video a l'arbitrage.

Mais il y a aussi un autre Platini, dont on ne parle pas en France. Ou, quand on le fait, a ses risques et perils. Je parle d'experience. Celui qui a soutenu la candidature corrompue du Qatar, et une coupe du monde en hiver, et un 'tournoi du Golfe', et autres choix insenses.

Celui qui a ete defait aujourd'hui par la Cour de Justice Europeenne, qui a tranche en faveur du gouvernement britannique, auquel l'Uefa et la Fifa de Blatter voulaient empecher de permettre a ses citoyens d'avoir acces gratuitement aux images de l'Euro 2012. Histoire de refiler les droits a des chaines cablees et de pay-per-view. Autrement dit, a Sky et Canal +. Tant pis pour ceux qui n'ont pas les moyens de s'offrir l'abonnement.

Celui qui accepte que la place la moins chere pour les spectateurs neutres a la prochaine finale de la Ligue des Champions (prix publies ce jeudi) soit de, accrochez-vous, 210€! Je dis bien: la moins chere. 210€. Redonner le football aux footballeurs, bravo. Se plaindre du pouvoir de l'argent et des milliardaires, pourquoi pas. Mais pour faire ca?

C'est ca, la defense du football pour tous? Bien sur que non. Platini est un homme paradoxal. Un romantique, n'en doutons pas; mais aussi un fin politicien qui sait ou se trouve son portefeuille, et entend le garnir.

Je grossis peut-etre le trait. Pas beaucoup. Mais comment faire autrement, lorsqu'il est interdit de toucher a l'icone?

Seulement, voila, le president de l'Uefa n'est pas le numero 10 genial qui nous a fait rever. Le second ne peut pas cautionner le premier. Souvenons nous-en.