RMC Sport

'Il ne faut pas sacrifier l'Euro 2012'

'A la question, est ce qu’on peut faire une croix sur l’Euro 2012 ? Ma réponse est non. S’il y avait une relève assurée, une équipe de France Espoirs qualifiée par exemple, le problème serait peut-être différent. Sauf que derrière, il faut que tu ailles voir les 19 ans aujourd'hui. Or les 19 ans, ils sont bons pour l’instant, mais tu n’es pas sur qu’au niveau supérieur, ça fera l'affaire. On a actuellement une équipe de France qui est très très malade, pour ne pas dire grabataire. Et on a une équipe de France Espoirs qui est à la maison, donc on veut préparer l’avenir avec qui et avec quoi ? Je crois qu'en faisant 'l’impasse' de l'Euro 2012, on n'est pas sûrs derrière d’aller en 2014. Mais On est pas obligé de faire une croix sur 2012 préparer l’avenir. Est-ce que vous connaissez la politique sportive de la Fédération française de football et de la direction technique nationale ? Est-ce que vous avez eu dans les mains, un petit opuscule, vous disant en quelques pages, quelle était la politique sportive de la Fédération Française de football ? Non ? Bah moi non plus ! Pour demain, j’envisage autre chose qu’une défaite mais aujourd’hui le pourcentage de chances d’être battu est plus important que le pourcentage de chances de sortir vainqueur, c’est sûr !’