RMC Sport

L'interview décalée, Kossi Agassa le héros du Stade de Reims !

Après son match exceptionnel face à Rennes en coupe de France, Kossi Agassa nous a accordée cette interview décalée pleine de bonne humeur !

Kossi, après ton match d'hier, tu peux nous dire quel est ton secret ?
(rires) Rien de spécial je n'ai pas de secret, on avait à cœur de faire un grand match car pour nous la coupe est vraiment importante ! On ne lâchera pas le morceau comme ça en coupe de France, il faudra compter sur nous et le top serait de jouer à domicile lors du prochain tour, pour nos supporters !

Que fais-tu pour décompresser, passer le temps quand tu ne joues pas ?
Je n'ai pas une vie très agitée en dehors du foot. J'adore rester à la maison à regarder des films et des séries TV. J'ai aussi un blog mais sérieusement je n'ai plus trop le courage de passer du temps dessus.

Et à part la TV, tu joues un peu à la console ?
Pas du tout ! C'est vrai que les footballeurs aiment passer du temps sur la console pour rigoler entre eux mais ce n'est pas mon truc.

Ça te laisse le temps de faire la cuisine alors !
Exactement ! J'adore faire à manger. Du lundi au dimanche je me prépare des pâtes c'est mon plaisir (rires). Sinon j'aime aussi me faire des petits plats de chez moi au Togo.

Les pâtes c'est pour être au top et signer dans un grand club ?
Vraiment pas ! Franchement je suis trop bien à Reims et il n'y a aucun club qui me fait rêver. J'ai la chance d'être dans un club où je me sens bien, je suis un mec simple et je vis de ma passion donc je ne me casse pas la tête. Par contre j'adore Van Der Sar, il est monstrueux ce gardien !

Tu gardes un bon souvenir de Luis ?
Bien sur. Luis nous a coaché pendant 6 mois à Reims et même si nous sommes descendus, il nous a vraiment imposé un état d'esprit très bon, il nous a vraiment fait progressé grâce à son expérience au plus haut niveau.

La plupart des footeux adorent les voitures, et toi ?
J'adore les voitures, enfin j'adore les regarder ! J'ai une voiture simple et je n'ai vraiment pas envie de me balader dans de grosses cylindrées qui coûtent des sommes astronomiques.