RMC Sport

Larqué : « C'est la politique de l'autruche »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Samedi, un arbitre a été agressé au Plessis-Trévise, lors d'une finale des moins de 17 ans. Un nouveau fait de violence qui vient ternir l'image du football amateur. Pour Captain Larqué, il ne faut rien laisser passer.

« Je crois qu’il y a une stagnation des faits de violences. En tous cas, il n’y a pas d’amélioration ! Prenons l’exemple de la finale du Val-de-Marne samedi matin. Dans tous les districts se déroulent des finales de coupe de jeunes et de séniors. Moi je suis président du district des Pyrénées-Atlantiques. La première des choses que je fais une semaine avant ces finales, c’est que j’envoie un petit mots aux présidents avec les accréditations en disant ce que j’attends d’eux en termes de comportement des joueurs, du staff et des supporters, explique Jean-Michel Larqué. Le jour du match, quelques minutes avant d’entrer sur le terrain, je prends les deux équipes avec les arbitres et les présidents pour leur répéter mon message. C’est primordial. Quand j’entends des gens me dire que les spectateurs qui insultent et injurient, ça fait partie du jeu, je dis non. A un moment donné, certains supporters n’encouragent plus leur équipe mais insultent l’équipe adverse. Même chez les jeunes : il faut voir le comportement de certains parents… Ce sont des fous furieux ! Dans ces cas-là, il faut arrêter le match et les calmer. J’ai entendu le témoignage de l’arbitre dans cette affaire. Il disait qu’il se faisait insulter. Ça veut donc dire que quelqu’un, dans la tribune officielle, a entendu ces insultes. Il ne peut pas arrêter le match ? Mais non, on va au bout du bout, en imaginant que ça va quand même se terminer ! Et on est content, on remet la coupe, on se fait prendre en photo… C’est la politique de l’autruche. »

JM Larqué