RMC Sport

Afrique du Sud-Ecosse: les Boks impressionnent et filent vers les quarts

la joie des Sud-Africains après l'essai de JP Pietersen

la joie des Sud-Africains après l'essai de JP Pietersen - AFP

L’Afrique du Sud a fait un grand pas vers les quarts de finale en s’imposant face à l‘Ecosse (34-16), ce samedi à Newcastle, au terme d’un superbe match. Les Springboks n’ont plus qu’à valider leur billet face aux Etats-Unis, mercredi, alors que les Ecossais n’auront pas le droit à l’erreur contre les Samoa.

La crise aura donc été de courte durée en Afrique du Sud. Deux semaines après le revers surprise face au Japon en ouverture (34-32), les Springboks se retrouvent en excellente position pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe du monde, tout en prenant une grosse option sur la première place de leur poule. Une situation rendue possible par le succès autoritaire face à l’Ecosse (34-16) dans un match couperet qu’ils ont parfaitement géré. La qualification reste à assurer mercredi face aux Etats-Unis, équipe supposée la plus faible de cette poule B complètement folle.

Les trois points de bonus pris en route participent aussi à ce redressement spectaculaire. Le changement de comportement également. Sérieux et appliqués, les hommes de Heyneke Meyer ont retrouvé ce qui fait traditionnellement leur force : un engagement féroce et la multiplication des points de fixation. C’est comme cela que Schalk Burger a lancé son équipe (7-0, 13e). Les Ecossais ont d’ailleurs payé au prix fort la pression sud-africaine et leur indiscipline (13-0, 27e). Même leur supériorité numérique après le carton jaune infligé à Du Plessis (34e) n’a pas suffi pour recoller au score. Au contraire. Le Chardon a craqué une deuxième fois sur un ballon porté conclu par Pietersen (20-3, 40e).

Un succès-référence pour les Boks

Les hommes de Vern Cotter commençaient pourtant à inquiéter les « SudAf ». Et quand ces derniers ont tenté de jouer, ils se sont fait punir par un essai en contre magistralement négocié et conclu par Seymour (20-13, 49e). Là où ils avaient craqué face au Japon, les Boks ont assuré avec pragmatisme avec une défense de fer, avant que Bryan Habana ne parachève ce succès référence d’un essai en coin (34-16). Quand ils jouent comme ça, les Boks ont de quoi faire peur. La pression est désormais dans le camp des hommes de Vern Cotter, qui n’auront pas le droit à l’erreur face aux Samoa, samedi prochain. Un revers pourrait leur coûter la qualification en cas de victoire du Japon face aux Etats-Unis.