RMC Sport

Boudjellal pourrait se retirer du rugby

Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal - AFP

Après son échec pour briguer la présidence de la Ligue Nationale de Rugby (LNR), Mourad Boudjellal a laissé entendre, à demi-mot, qu’il se retirerait du rugby à l’issue de la saison.

On savait déjà qu’il quitterait la présidence du RC Toulon à la fin de la saison, désormais c’est un retrait pur et simple du rugby qu’il envisage. Mourad Boudjellal a échoué dans sa tentative d’élection à la présidence de la Ligue Nationale de Rugby. L’homme d’affaires n’a pas réussi à rassembler assez de soutiens pour intégrer le comité directeur et a vu Paul Goze être réélu avec 97% des voix. Un revers lourd de conséquences pour celui qui a multiplié les saillies à l’encontre de la Ligue ces dernières semaines, l’accusant de porter préjudice à son club.

«C’est la fin de mon histoire. Le plus tard possible cette année, si ça peut être en juin, c’est parfait. Je ne vais pas passer mon temps à me battre, a déclaré le président du RCT au micro de RMC Sport. J’ai 56 ans, j’ai des priorités dans la vie, je suis un athée-intégriste, ça veut dire que je sais que je vais disparaitre à tout jamais. Le rugby, c’est une bonne drogue mais il y en a d’autres pour oublier la fatalité des choses. On va bien mener cette année et après on passera à autre chose.»

A lire aussi>> LNR : Mourad Boudjellal s’incline, Paul Goze réélu président

« Je suis déçu car j’avais plein d’idées »

Avant l’élection, Boudjellal avait prévenu que si les présidents de club ne voulaient pas le voir dans le comité directeur il le vivrait comme une humiliation. Néanmoins, celui qui a amené les Toulonnais à un incroyable triplé en Coupe d’Europe est apparu déçu de cette décision. « Au-delà de ma communication qui peut parfois choquer, je dis simplement des vérités. Peut-être qu’il ne faut pas le dire mais c’est une réalité », a soufflé le Varois.

Le dirigeant champion de France 2014 voit cette mise à l’écart comme une entrave au developpement de ses propositions. « Je suis déçu car j’avais plein d’idées. Il y a des problèmes aujourd’hui dans le Top 14. Il faut les analyser mais ce n’est pas en mettant des œillères que l’on va faire en sorte que ça aille mieux », a-t-il ajouté.

A lire aussi>>Top 14: Goze répond à la menace de Boudjellal