RMC Sport

Revol critique l’ERC

La finale du Challenge européen entre Northampton et Bourgoin aura lieu à Gloucester. Ce qui a le don d’agacer Pierre-Yves Revol. Le président de la LNR a demandé à l’ERC de revoir ses plans.

Pierre-Yves Revol est agacé. Le président de la LNR ne se prive pas pour donner son avis sur la décision de l’ERC et de son président Jean-Pierre Lux de jouer la finale du Challenge européen entre Bourgoin et Northampton à Gloucester. Revol critique notamment l’attitude d’un homme qui s’avère être également… son vice-président à la LNR !

« En tant que vice-président de la Ligue nationale de rugby, je pense que la moindre des choses était quand même de contacter le président de la LNR et son homologue berjallien afin de discuter des différentes hypothèses. Aujourd’hui, peut-être que l’ERC cherche à se dédouaner mais il semble, de mon point vue, qu’elle n’a pas fait le nécessaire pour que cette affaire soit traitée au mieux des intérêts légitimes de Bourgoin. »

Pierre-Yves Revol est persuadé que les deux parties peuvent encore s’entendre. « Cette décision a été prise en catimini, semble-t-il dimanche, par les dirigeants de l’ERC, sans consulter la LNR, sans consulter le club de Bourgoin. J’estime une nouvelle fois que les intérêts des clubs français sont une nouvelle fois bien mal pris en compte par l’organisation européenne. J’ai demandé à l’ERC de reconsidérer sa décision. On peut trouver très facilement un stade en France. Si ce match devait bel et bien se dérouler en Angleterre, il faudrait l’organiser dans un stade qui soit plus compatible avec les intérêts du club de Bourgoin, notamment en termes de déplacement aérien. »

La rédaction