RMC Sport

All Blacks: McCaw devrait annoncer sa retraite jeudi

Richie McCaw

Richie McCaw - AFP

Double champion du monde en tant que capitaine des All Blacks, recordman mondial des sélections et élu trois fois meilleur joueur de la planète, Richie McCaw devrait mettre fin à son illustre carrière ce jeudi.

Le statut est unanime, ou presque. Meilleur joueur de l’histoire. Voilà la trace que laissera Richie McCaw dans l’histoire du rugby. A 34 ans, le recordman mondial des sélections – 148 avec les All Blacks, dont 130 avec le brassard (autre record) – devrait annoncer sa retraite ce jeudi. Vainqueur fin octobre de sa deuxième Coupe du monde consécutive, une première dans l’histoire du rugby, le capitaine néo-zélandais avait laissé entendre qu’il mettrait fin à son illustre carrière à l’issue du tournoi planétaire mais avait également laissé planer le doute à l’issue de la finale remportée contre l’Australie.

Selon le New Zealand Herald, le troisième-ligne aurait finalement pris sa décision. Celle de raccrocher les crampons. « Richie avait demandé un peu de temps avant d’annoncer quelque chose, a expliqué Steve Tew, le directeur général de New Zealand Rugby. Il suffit d’avoir un peu de patience, on aura la réponse très bientôt. » A priori, donc, ce jeudi. Avant de pouvoir enfin se relaxer. « Quand j’aurai arrêté, je vais apprécier de ne plus avoir à me soucier de tant de détails, avouait-il pendant la Coupe du monde. Ne plus avoir dans un coin de la tête que j’ai besoin de faire ci ou ça pour être au top de ma forme pour telle ou telle échéance va faire du bien. »

32% des victoires de l’histoire des All Blacks

McCaw va dire adieu au maillot à la fougère, qu’il a enfilé pour la première fois en 2001, après… 130 victoires (contre 15 défaites) avec les All Blacks (il a participé à 32% des 412 victoires de l’histoire du rugby néo-zélandais !). Elu trois fois meilleur joueur de l’année et nominé huit fois pour cette distinction, McCaw laisse un héritage statistique fabuleux : l’homme qui a joué 37 fois contre l’Australie n’a perdu que deux fois sur le sol néo-zélandais avec sa sélection et seule quatre nations (Australie et Afrique du Sud six fois chacune, Angleterre deux fois, France une fois) auront réussi à battre les All Blacks quand il était dans l’équipe. Sans oublier le souvenir d’un joueur unique, infatigable flanker, génial déblayeur dans les rucks, toujours à la limite des règles mais assez malin pour les exploiter à sa faveur. Un immense monument s’en va. Chapeau bas, Richie.