RMC Sport

Charvet : « Les Argentins nous ont surclassés »

-

- - -

Après deux victoires lors de ses deux premiers test-matches, le XV de France a clôturé sa tournée d’automne par une défaite face à l’Argentine ce samedi (18-13). Logique pour Thomas Lombard et Denis Charvet, membres de la Dream Team RMC Sport, qui estiment que les Pumas ont dominé dans tous les secteurs de jeu, notamment en première période.

Il n’y aura pas de carton plein pour les Bleus dans cette tournée d’automne : après avoir battu les Fidji (40-15) et l’Australie (29-26), le XV de France s’est fait piéger par l’Argentine ce samedi au Stade de France (18-13). Une victoire logique pour Denis Charvet, qui estime que les Pumas ont dominé des Bleus en panne d’inspiration : « Les Argentins, ce sont nos cousins-germains : on a du mal à savoir les jouer, résume le membre de la Dream Team RMC Sport. Les Français ont déjoué mais il faut souligner la générosité qu’ont eue les Argentins. Ils nous ont surclassé dans pas mal de domaines et jusqu’à la 65e minute, ils ont maitrisé tous les débats, que ce soit sur le plan tactique, sur le jeu au pied ou la maitrise du ballon.

Les Argentins ont fait preuve d’une grande maitrise sur le match et on n’a pas été capables de passer la deuxième. A ce jeu, ils ont été beaucoup plus forts que nous. Des deux premiers matches des Bleus, je retiens leur enthousiasme : ce soir, on ne l’a pas eu parce qu’on a du mal à jouer ses Argentins. Ils nous ont posé beaucoup de problèmes par le passé, ils continuent à nous en poser. »

Lombard : « Tout est remis à zéro »

Thomas Lombard considère que tout s’est joué en première période : les Bleus se sont montrés brouillons quand les Argentins ont brillé par leur efficacité : « On a stratégiquement mis une mi-temps à comprendre comment mettre en danger ces Argentins, insiste le membre de la Dream Team RMC Sport. Ils ont fait un match extrêmement propre, avec de l’enthousiasme. On se souviendra de ces quatre drops qu’ils nous ont marqués avec beaucoup de clairvoyance, commente Lombard. On a fait mieux en seconde période mais ça n’a pas suffi. C’est une faillite stratégique sur 40 minutes. C’est dommage parce qu’on se remet sous pression. Il va de nouveau y avoir des critiques qui vont s’abattre sur cette équipe. Les bonnes choses qu’on a pu voir contre l’Australie, tout est remis à zéro. »