RMC Sport

Biarritz veut doubler la mise

Fabien Barcella

Fabien Barcella - -

Vainqueur au match aller (15-10), le BO cherchera ce dimanche (16h) sur la pelouse des Saracens à préserver ses chances de qualification pour les quarts de finales de la H Cup. Après deux victoires consécutives en Top 14, les Basques n’ont pas l’intention de relâcher leur effort.

Une magnifique éclaircie au cœur d’un automne pourri. Aguiléra, le 19 novembre dernier, voyait le champion d’Angleterre tomber sous ses yeux (15-10), au terme d’un match de « niveau international » pour Patrice Lagisquet, le directeur du rugby du BO. Près de deux mois plus tard, Biarritz respire un peu mieux avec ses deux victoires consécutives en Top 14 (12e). Mais les Basques ont besoin d’un nouvel exploit européen. Rester en lice pour les quarts de finale de la H Cup passe par une grosse performance à Londres ce dimanche (16h), chez les Saracens.

« On va se battre, se défoncer, prévient Serge Blanco, le président du BO. Son vis-à-vis, il faut le manger, le tordre, aller plus vite que lui, le plaquer… On va aller au combat. Personne ne s’échappera et on défendra nos chances jusqu’au bout. » Un défi, face à l’actuel deuxième du championnat d’Angleterre, que les Biarrots aborderont sans Imanol Harinordoquy, trop juste après sa blessure au ménisque. Mais les autres cadres du BO ont entendu le message présidentiel.

« Conquête, défense, efficacité »

« On peut s’attendre à une réception salée de la part des Anglais mais il ne faut pas calculer, assure Fabien Barcella, le pilier du XV de France. C’est une compétition qu’on ne va pas galvauder. » Même si « ça va être très, très difficile », reconnait Patrice Lagisquet. « Les Saracens aiment le défi physique, avec leur grosse ossature sud-africaine, et ils vont chercher à nous rendre la monnaie de notre pièce », craint l’adjoint de Philippe Saint-André chez les Bleus.

Mais si le BO s’est rassuré ces derniers temps, c’est justement grâce à son sens du combat. « On va s’appuyer sur la conquête, la défense, l’efficacité, ce qui fait notre force ces dernières semaines », explique Dimitri Yachvili, qui pourrait dépasser la barre des 600 points en Coupe d’Europe (597). Et mettre son équipe sur la voie d’un ultime rendez-vous décisif à domicile contre les Ospreys dimanche prochain.

Le titre de l'encadré ici

Les compos |||

Saracens : Goode – Strettle, Farrell, Barritt, Wyles – Hodgson (o), Spencer (m) – Brown, Joubert, Saull – M.Botha, Borthwick (cap) – Gill, Smit, Nieto.

Biarritz : Balshaw – Ngwenya, Gimenez, Traille (cap), Bolakoro – Bosch (o), Yachvili (m) – Lauret, Faure, Guyot – Thion, Taele – Barcella, Terrain, Gomez Kodela.