RMC Sport

Champions Cup: Carter s’illustre d’entrée, le Stade Français se fait plaisir

Dan Carter

Dan Carter - AFP

Emmené par un bon Dan Carter, le Racing 92 a frappé un grand coup en dominant les Anglais de Northampton (33-3). Un résultat, agrémenté du bonus offensif, qui permet aux Racingmen de prendre la première place de la poule 3. Auteur d’un carton à Trévise (50-17), le Stade Français se relance dans cette Champions Cup.

On l’a vu sur le banc lever le poing, rageur et la mine joyeuse, sur l’essai de Juan Imhoff, le cinquième du Racing 92 ce samedi, large vainqueur de Northampton. Alors que le score était bien acquis depuis la pause (21-3 en faveur des Franciliens), Dan Carter a savouré pleinement la fin de match de ses nouveaux coéquipiers. A juste titre, vu que l’ouvreur néo-zélandais, titulaire pour la première fois sous les couleurs Ciel et Blanc, avait largement contribué au succès des siens.

Carton (presque) plein pour Carter

Le champion du monde All Black a donné le ton, à l’image de son implication dans le premier essai d’Henri Chavancy (13e). Derrière, alors que les Racingmen, dominateurs, enthousiastes et supérieurs à leurs invités, enquillaient les essais (Ben Arous, 18e, Dulin, qui a conclu un contre de 80 mètres, 35e et 43e et Imhoff donc, 74e), Carter a presque tout passé au pied (3 transformations sur 4). Son nouveau club renverse la hiérarchie de la poule 3 puisqu’avec ce succès bonifié, le Racing prend la tête devant Northampton et aura l’occasion d’enfoncer le clou dans une semaine. 

Parisse buteur à domicile

Dans le dur en Top 14 après sa défaite sur le fil, à la maison, face à l’UBB, le Stade Français se devait de réagir sur la pelouse de Trévise. D’abord pour relancer la machine et ensuite pour ne pas décrocher en Champions Cup après son revers d’entrée à Leicester. Le contrat a été largement rempli par les hommes de Gonzalo Quesada, bien guidé par un Will Genia inspiré et auteur d’un véritable carton avec sept essais inscrits : Waisea, 4e, Arias, 8e, Williams, 11e, Nicolas, 22e, Bosman, 27e, Williams, 53e… mais aussi Sergio Parisse. L’ancien joueur du club italien (2002-2005) a participé au festival des siens, qui grâce au bonus offensif, se relance dans la poule 4, revenant à hauteur du Munster, qui reçoit Leicester dimanche.