RMC Sport

Champions Cup: Toulouse et Oyonnax terminent par une défaite

-

- - AFP

Déjà éliminés de la Champions Cup, Oyonnax et Toulouse ont tous deux achevé leur aventure européenne par des défaites logiques. Les Oyomen ont été atomisés en Ulster (56-3) alors que les Rouge et Noir ont été dominés à domicile par les Saracens (17-28).

Même s’il était mathématiquement éliminé de la course aux phases finales, le Stade toulousain voulait terminer sa campagne européenne par une victoire de prestige face aux Saracens. Malheureusement pour eux, les Haut-garonnais ne battront pas les Anglais cette année. A la pause, les Sarries menaient logiquement 9-7 face à des Toulousains qui n'ont fait que subir, avant de revenir juste avant la pause sur un essai chanceux de Luke McAlister (38e).

Au retour des vestiaires, les changements effectués par Ugo Mola ont eu l’effet escompté avec un nouvel essai de McAlister (61e) et un autre de Maxime Médard (71e). Mais les Anglais, concentrés du début à la fin, s’en remettaient à la science au pied d’Owen Farrell (45e, 46e, 68e, 74e et 81e) pour garder les Toulousains à distance respectable. Grâce à ce succès 28-17, les Sarries poursuivent l’aventure et s’assurent un quart de finale à domicile.

Cette rencontre aura par ailleurs donné lieu à un des ratés de l’année. A la 54e minute, au terme d’une action rondement menée, Owen Farrell perçait dans la défense toulousaine et allait aplatir dans l'en-but sans opposition. Sauf que l’ouvreur anglais se trouait, perdait le contrôle de la balle et commettait un en-avant impensable. Une action qui n’est pas sans rappeler un certain Christophe Dominici contre l’Italie en 2004, qui avait laissé échapper le cuir dans l’en-but transalpin. 

Journée portes ouvertes à Oyonnax

Le souvenir du match aller, dans l’Ain, remporté à l’arraché (23-24), aurait pu inciter l’Ulster à la prudence, mais les Irlandais se sont livrés sans retenue dans leur Kingspan Stadium. Le score (56-3) en dit long sur les intentions des deux équipes. Oyonnax, déjà éliminé, n’a jamais inquiété des Irlandais fixés sur un seul objectif : un succès bonifié pour espérer finir dans les meilleurs deuxièmes et ainsi participer aux quarts de finale. C’est désormais chose faite avec huit essais inscrits, mais ils devront patienter jusqu’à dimanche pour connaître leur destin. Oyonnax termine donc sa première aventure européenne avec une lourde défaite mais l’essentiel reste ailleurs : assurer le maintien en Top 14.