RMC Sport

Clerc : « Une conquête exceptionnelle »

L'ailier toulousain a signé un geste défensif de classe international samedi contre le Leinster.

L'ailier toulousain a signé un geste défensif de classe international samedi contre le Leinster. - -

Auteur notamment d’un geste défensif de génie qui empêcha Reddan d’aller à l’essai, l’ailier toulousain revient sur la qualification en finale de la Coupe d’Europe, samedi au Stadium aux dépens du Leinster (26-16).

Vincent, heureux ?
Oui parce qu’on a sorti un gros match contre une belle équipe de Leinster. Il reste encore un match important, mais ça lance aussi notre fin de saison en championnat parce qu’il reste des échéances importantes (match de barrage le 8 contre Castres, ndlr).

C’est quoi un gros match ?
Notre conquête a été exceptionnelle que ce soit en mêlée ou dans les ballons portés. On a fait un match très complet, très discipliné, même si on fait quelques fautes en fin de première mi-temps qui leur permettent de revenir dans le match.

Peut-on quand même dire que Toulouse s’est réveillé en seconde mi-temps ?
Je ne crois pas. Le Leinster était venu pour gagner, ce n’était pas facile de les traverser. Mais avec le temps et l’usure et la répétition des efforts, ça a fini par payer. Mais je n’ai pas l’impression qu’on ai subi en première mi-temps. Après avoir mené 9-0, on s’attendait à leur retour aussi. On savait que ça ne serait pas coolVincent Clerc ne veut pas choisir entre la Coupe d’Europe et le Top 14 : « S’il fallait faire un choix, il aurait fallu le faire avant. Non, on ne va pas lâcher une compétition plus qu’une autre. Il faut gagner et engranger des performances haut niveau pour rester dans le tempo. Il n’est pas question de lâcher un match ou un autre. A nous de bien gérer cette période et voir là où elle nous mène.

« Du 50-50 pour Biarritz »

Quels sont les tournants de ce match ?
Il y en a eu plusieurs mais c’est avant tout l’exceptionnel travail de nos avants qu’il faut saluer.

Avez-vous une préférence pour votre adversaire (Biarritz accueille le Munster dimanche à 16h15) ?
On sera plus pour un club français. Ce serait une belle reconnaissance qu’on soit champions après avoir remporté le Tournoi, comme l’avaient fait les Irlandais la saison dernière. Par chauvinisme, on vote Biarritz.

Qu’attendez-vous de cette demi-finale ?
C’est le dernier match de Biarritz de la saison en attendant peut-être une finale. Il leur manquera Damien Traille mais ils terminent bien et ce sera du 50-50 face au Munster.

Recueilli par Laurent Depret à Toulouse