RMC Sport

Coupe d’Europe : Clermont et Biarritz à la fête

Wesley Fofana

Wesley Fofana - -

Biarritz et Clermont ont régalé pour la deuxième journée de H Cup, samedi. Les Basques ont étrillé Parme (38-17) quand les Auvergnats se promenaient à Exeter (46-12), chacun inscrivant six essais pour une soirée en tous points réussie.

Exeter-Clermont : 12-46

Clermont se méfiait de cette équipe d’Exeter qui, pour ses premiers pas en H Cup, ne s’était inclinée que de trois petits points lors de la première journée sur la pelouse du Leinster, champion d’Europe en titre. Le début de rencontre a semblé leur donner raison, puisque ce sont bien les Anglais qui virent en tête à la pause (12-10), en faisant le plein de points au pied. Seulement, le Clermont version européenne est un diesel. Comme face aux Scarlets en ouverture, les Auvergnats ont appuyé sur l’accélérateur lors du deuxième acte. Et la marée jaune a emporté les Anglais, qui n’ont sans doute pas reconnu leurs adversaires. Cinq essais (doublé de Fofana, Nalaga, Bonnaire, Sivivatu), dont une petite merveille pour s’assurer le bonus à la 72e, avec Parra à la manœuvre et Sivivatu à la conclusion. Après les 49 points passés à Llanelli, les Auvergnats tutoient une nouvelle fois la barre des 50 points et se placent dans les meilleures conditions avant le vrai choc de la poule chez le Leinster, le 9 décembre.

Biarritz-Parme : 38-17

Après sa lourde défaite sur la pelouse des Harlequins (40-13), Biarritz devait s’imposer avec le bonus contre Parme pour préserver ses chances de qualification. Un objectif que les Basques avaient bien en tête, à en juger par leur début de rencontre : trois essais inscrits en 18 minutes. C’est Barcella qui a ouvert le festival du BO (5e), rapidement imité par Lesgourgues (12e) et Ngwenya (18e). Sous la pluie, la foudre biarrote à continuer à s’abattre sur les malheureux Italiens en deuxième période, avec trois nouveaux essais à la clé. Taele-Pavihi (43e), Lesgourgues pour le doublé (53e) et Heguy (60e) ont corsé l’addition, ne laissant que des miettes à leurs adversaires. Surclassés dans tous les compartiments du jeu, les Parmesans ont tout de même réussi à sauver l’honneur en fin de rencontre, avec une réalisation de Van Schalkwyk (77e). Biarritz retrouve donc des couleurs dans cette H Cupet peut continuer à rêver. A confirmer dès le prochain match, sur la pelouse du Connacht, le 7 décembre.

En tout cas, après cinq défaites consécutives, ce succès avec la manière intervient comme une délivrance pour une équipe en plein doute, comme le confie Julien Peyrelongue. « On a osé ce soir et c’est peut-être ce qui nous manquait depuis un mois, estime le demi d’ouverture biarrot. On a osé se faire des passes, on a essayé de jouer collectivement et on l’a bien fait. On a provoqué cet état d’esprit, on n’a pas hésité à remonter le ballon et on a réussi à faire basculer cette équipe italienne. On a essayé de s’appuyer les choses mises en place sur le début d’année pendant laquelle le système de jeu fonctionnait et nous permettait d’enchaîner les victoires. »

Alexis Toledano