RMC Sport

Du lourd pour Castres et Toulouse

Guy Novès

Guy Novès - -

Castres et Toulouse ont hérité de poules compliquées pour la prochaine saison de H-Cup. Pour sa première apparition dans la compétition, Montpellier hérite du Leinster, tenant du titre. Pour RMC Sport, les intéressés jugent leurs chances.

Le Munster, champion d’Europe en 2006 et 2008. Northampton, finaliste malheureux la saison dernière et déjà affronté lors du précédent exercice. Et les Gallois de Llanelli. Voici les trois partenaires de Castres dans la poule 1 de la prochaine campagne de H-Cup, tirée au sort mardi midi. Une « poule de la mort » qui ne glace pas pour autant le sang de Laurent Travers, l’entraîneur du CO. « Il n’y a pas de peur à avoir. On sait qu’on ne fait pas partie des favoris et que tout le monde voudra prendre des points contre nous. Ce sera à nous de démontrer, comme on a pu le faire depuis deux ans, qu’on peut jouer les trouble-fêtes. »

Castres n’a pas été la seule formation française « gâtée » par le sort. Toulouse aura droit aussi à son lot de difficultés dans la poule 6 avec les récents vainqueurs du Challenge Européen, les Harlequins, Gloucester et la province irlandaise de Connacht. « Les Harlequins viennent de battre le Stade Français en finale de Challenge Européen, rappelle Guy Novès. C’est une équipe extrêmement compliquée à manœuvrer. On les avait joués il y a deux ans. On était largement mené à la mi-temps et c’était un exploit de Donguy qui nous avait sortis de ce mauvais pas (le 17 octobre 2009, victoire 23-19). Ce sera compliqué. »

Galthié : « On ne va pas s’ennuyer »

La tâche n’en sera pas moins délicate pour Montpellier, novice dans cette compétition. Pour une première, le MHR (poule 3), en plus de Bath et de Glasgow, a aussi eu droit à du « lourd » avec ni plus ni moins que le tenant du titre : le Leinster. « C’est ce qui se fait de mieux en rugby actuellement, lâche Fabien Galthié. En tout cas, on ne va pas s’ennuyer. »

Biarritz non plus. Le finaliste de l’édition 2010 (poule 5) retrouve les Ospreys, qu’il avait écarté cette année-là en quarts de finale et affrontera les Saracens – « une des meilleures équipes anglaises » dixit Dimitri Yachvili – ainsi que Trévise. Encore une équipe italienne pour le BO, ce qui ne rappelle pas de bons souvenirs à son demi de mêlée. « Trévise a pris l’habitude de faire tomber des équipes françaises (ndlr, défaite de Perpignan en Italie le 10 octobre 2009, 9-8), lâche Yachvili. On a perdu la saison dernière à Aironi (28-27). Il faudra donc prendre les Italiens avec beaucoup de sérieux et d’agressivité. C’est une grosse poule mais nous sommes aussi une grosse équipe. La qualification se jouera à l’arrachée. »

Il en sera probablement de même pour Clermont, opposés à Leicester, Ulster et… Aironi dans la poule 4, ainsi que pour le Racing-Métro (poule 2), qui se rendra pour la première fois de son histoire en Ecosse et au pays de Galles, contre Edimbourg et Cardiff.

Le titre de l'encadré ici

|||

La composition des poules de la H-Cup 2011-2012

Poule 1 : Munster, Northampton, Scarlets, Castres
Poule 2 : Cardiff, London Irish, Edimbourg, Racing-Metro
Poule 3 : Leinster, Bath, Glasgow, Montpellier
Poule 4 : Leicester, Clermont, Ulster, Aironi
Poule 5 : Biarritz, Ospreys, Saracens, Trevise
Poule 6 : Toulouse, Harlequins, Gloucester, Connacht