RMC Sport

Goze : « C’est un échec »

-

- - -

Le président de l’USAP regrette que Perpignan ait raté son entame de match contre Northampton (23-7), condamnant ainsi ses espoirs de victoire. Il dresse le bilan de cette campagne européenne et se projette déjà sur la suite.

Paul Goze, que pensez-vous de cette défaite ?

Quand on perd, on réussit rarement son match. Il y a eu un certain nombre d’erreurs en début du match qui font que la rencontre a basculé très vite. Quand on concède vingt points contre une telle équipe, c’est difficile de revenir. Dans le vestiaire, il y avait une ambiance lourde et pesante.

La pression autour d’une éventuelle absence en H-Cup la saison prochaine a-t-elle joué ?

C’est difficile de savoir ce qui a joué. C’est vrai qu’il y avait une pression particulière par rapport au reste de la saison. Je ne pense pas qu’on puisse l’expliquer seulement de cette manière. Ça été un match pas abouti. Nous n’avons pas pu mettre notre jeu en place. Ça devient alors très difficile de s’imposer.

L’autre enseignement du jour c’est qu’il n’y aura pas de Coupe d’Europe l’année prochaine…

Il y a une toute petite chance (ndlr : si les deux anglais gagnent les deux Coupes d’Europe), mais on peut considérer qu’on ne sera pas européen l’an prochain. Ce n’était pas arrivé depuis très longtemps. Ce n’est pas facile pour nous, mais le club va rebondir. On va repartir de l’avant pour essayer de nous qualifier pour la Coupe d’Europe suivante. Il y a de la déception et de la frustration. Il y a un manque financier, mais aussi au niveau de la notoriété par rapport aux partenaires et aux médias. C’est donc un échec.

Cela change-t-il les choses pour la venue du prochain entraîneur ?

Il n’y a pas de conséquences directes entre le choix de l’entraîneur et l’absence en Coupe d’Europe. Tout ce qui a été mis en place au niveau des recrues et du futur entraîneur n’est pas remis en cause par ce revers.

Recueilli par L.D.