RMC Sport

Moscato : « Les Irlandais se moquent de nous »

Vincent Moscato

Vincent Moscato - -

Les instances du rugby irlandais n’ont pris aucune sanction disciplinaire à l’encontre de Paul O’Connell, auteur d’un coup de pied au visage d’un adversaire en Ligue Celtique. Membre de la Dream Team RMC Sport, Vincent Moscato s’indigne de ce manque de justice sportive.

Auteur d’un coup de pied très dangereux au visage de Dave Kearney à l’occasion d’un match de Ligue Celtique entre le Munster et le Leinster, Paul O’Connell a échappé à toute sanction. Protégé par les instances irlandaises, le deuxième ligne du XV du Trèfle pourra donc affronter Clermont en demi-finales de la H Cup et participer cet été à la tournée des Lions britanniques. Vincent Moscato, membre de la Dream Team RMC Sport, est fatigué par ce manque de justice entre Irlandais et Français, régulièrement épinglés par la commission de discipline de l’ERC.

« Les Irlandais se moquent de nous. Ils s’arrangent entre eux, encore plus dans le cas O’Connell puisque c’était en Ligue Celtique. On ne peut pas leur reprocher de se protéger entre eux. Ils ont des échéances en Coupe d’Europe. Mais il n’y a pas de justice. Il y a un traitement différent selon la nationalité. Quand tu es pris par l’ERC (qui régit les Coupes d’Europe), tu morfles, surtout si tu n’es pas irlandais. Ta défense va être très compliquée. »

« Un milieu de goujats »

« Mais on devrait faire la même chose. Il faudrait également une dissociation des peines entre les compétitions. Quand on est jugé par eux, on devrait se rebeller. On ne devrait pas laisser Fillol être suspendu pendant 14 semaines pour un crachat (sur Peter Stringer, demi de mêlée de Bath). Quand il s’agit d’un Irlandais, les sanctions de l’ERC sont divisées par cinq.

Alors puisqu’il s’agit d’un milieu de goujats et que l’on ne peut pas avoir confiance en leur justice, on doit aussi protéger les nôtres. Quand un joueur est suspendu, on devrait dire ‘‘on n’est pas d’accord, notre joueur joue’’. »

A lire aussi :

>> Racing : Raiwalui reste

>> Bénézech, des mots de trop pour le Top 14

>> Toulon et Clermont dos-à-dos

Vincent Moscato