RMC Sport

Novès : « Ça sera difficile de rebondir »

-

- - -

Eliminé par Le Leinster (32-23) en demi-finale de la H-Cup, Toulouse ne défendra pas son trophée contre Northampton ou Perpignan. Le manageur des champions sortants reconnaît la supériorité des Irlandais et se projette désormais sur le championnat.

Guy Novès, sur quoi s’est jouée cette demi-finale ?

Les matchs de ce niveau se jouent à peu. Nous étions mobilisés et conscients que nous pouvions rivaliser contre ce genre d’équipe. Nous l’avons montré sur le terrain avec un engagement féroce, une mobilité énorme, beaucoup de jeu. Mais dans le détail, notamment au sol et dans les rucks, nous avons fait preuve de faiblesse. Nous avons été logiquement pénalisé. Je pense que ce match va nous servir pour la suite. On va se rendre compte qu’on ne peut plus garder un ballon au sol une seconde lorsqu’on s’isole. Le Leinster a su maîtriser ce domaine.

Avez-vous manqué d’alternance avec le jeu au pied ?

Quand on joue contre le Leinster avec leurs capacités à relancer, on sait que rendre le ballon à l’adversaire c’est s’exposer à défendre pendant de nombreuses séquences. Ce n’est pas une question d’alternance : nous avons surtout trop vite lâché le ballon, parfois à l’aveugle, et nous n’avons pas su rebondir d’une manière plus intelligente.

Comment rebondir maintenant ?

Ça sera difficile de rebondir. On savait qu’en s’investissant sur les deux tableaux, on s’exposait. On sait par expérience que les joueurs devront digérer avant de se remettre en question. Le club va travailler d’arrache pied pour essayer d’exister dans ce championnat.

Et on ne vous parlera plus de doublé…

Ça fait 20 ans que je dis que le doublé est difficile. Quand on est investi dans deux tableaux, la pression est énorme. On sait que nous avons encore une demi-finale à jouer. Si on l’a gagne c’est sympa, sinon, on aura quand même fait une saison merveilleuse.

Rcueilli par Laurent Depret à Dublin