RMC Sport

Paris s’est régalé, Perpignan a sombré

Julien Arias a inscrit le premier essai parisien

Julien Arias a inscrit le premier essai parisien - -

Destins opposés pour le Stade français et Perpignan pour leur entrée en lice en Coupe d’Europe. Le premier nommé a facilement battu Edimbourg tandis que le second s’inclinait en Italie contre Trévise.

Jacques Brunel l’avait dit. Il craint ces matches contres les équipes italiennes. Dans son passé européen, l’USAP s’est toujours imposé avec difficulté contre les joueurs de la botte. Cette fois-ci ce n’est pas passé (9-8) alors autant dire que ce revers des champions de France en titre face à Trévise est totalement rédhibitoire dans une compétition comme la H-Cup où la phase de poule ne tolère aucun raté. Les chances de qualification des Catalans sont largement compromises. A moins d’une révolte face aux redoutables Northampton et Munster. Aujourd’hui en Italie, les Perpignanais ont été encore plus insipides que face à Biarritz la semaine dernière, incapables d’une réaction d’orgueil face à des Transalpins qui s’offrent un succès de choix pour eux. C’est seulement leur 2 succès en 18 matches de Coupe d’Europe !

Bonus pour Paris

Le Stade français a eu le bon goût de commencer de manière idéale sa campagne européenne. Victoire et point de bonus, rien à redire pour des Parisiens qui ont tué les Ecossais d’Edimbourg dans la première mi-temps avec 4 essais tous transformés. Arias, Parisse, Pape et Beauxis sont allés dans l’en-but d’Ecossais vaillants mais complètement jugulés par la présence parisienne devant. La seconde période est plus équilibrée, Paris jouant petit bras, se contentant de préserver leur matelas de 28 points. C’est d’ailleurs Edimbourg qui remporte ces quarante minutes en produisant un jeu alléchant. Les Britanniques sont récompensés par un essai qui vient alléger un peu l’addition. Victoire 31-7 pour Paris.

La rédaction