RMC Sport

Coupe du monde : Le Racing Métro y croit pour le XV de France

-

- - AFP

Le Super Moscato Show a été accueilli ce lundi par le Racing Métro pour une émission spéciale sur RMC. L’occasion pour les joueurs du club francilien d’évoquer le parcours du XV de France dans le Tournoi des VI Nations et ses chances pour la Coupe du monde. Avec pas mal d’optimisme.

C’est sous un soleil printanier que le Racing Métro a accueilli l’équipe du Super Moscato Show ce lundi après-midi. L’occasion pour Vincent Moscato et son équipe de débattre aux côtés des joueurs franciliens, le temps d’une émission spéciale sur RMC. Au menu : le XV de France, évidemment. Après un Tournoi des VI Nations difficile, les Bleus, battus par l’Irlande, le Pays de Galles et l’Angleterre, s’avancent sans grandes certitudes vers la Coupe du monde 2015 (18 septembre au 31 octobre en Grande-Bretagne). « Vu les matches, on est un peu loin des meilleurs, c’est sûr, puisqu’on n’arrive pas à les vaincre, résume l’arrière international Brice Dulin. C’est facile de dire qu’on est prêts et qu’il faut gommer les erreurs. Mais pour le moment, on n’est pas à un niveau nécessaire pour remporter les matches face aux grosses nations. »

Un constat implacable qui n’inquiète pas outre-mesure Dimitri Szarzewski. « On a toujours eu des Tournois difficiles avant une Coupe du monde. Mais une fois que la préparation commence, tout est remis à zéro, rappelle le talonneur. On a deux mois de préparation en commun. On ne va pas revenir sur les problèmes de calendrier, mais une fois que la préparation va commencer, on sera à égalité avec les autres équipes. »

Sexton : « La France peut gagner la Coupe du monde »

C’est également ce que pense Henry Chavancy, le centre du Racing, qui a suivi de près les performances des joueurs de Philippe Saint-André : « Les résultats ont été assez mitigés malgré une bonne réaction en Angleterre (défaite 55-35), avec un match très plaisant à regarder. Je pense qu’on sera prêts pour la Coupe du monde. On a vu par le passé que les résultats qui précédent la Coupe du monde ne sont pas forcément représentatifs. Il y a quatre ans, le XV de France était assez critiqué et ça ne l’a pas empêché de finir à un point d’être champion du monde (défaite 8-7 en finale contre la Nouvelle-Zélande). Moi, j’ai beaucoup d’espoir, j’ai confiance en cette équipe et j’espère qu’ils vont nous faire de belles choses cet été. »

Une hypothèse à laquelle croit dur comme fer Laurent Travers, l’entraîneur du club des Hauts-de-Seine : « Je pense qu’on peut être champion du monde, bien sûr que oui. C’est typiquement français. On a besoin d’être vraiment au pied du mur pour le construire. C’est le genre de défi qu’on aime relever. On est capable de se qualifier péniblement et de gagner une finale. » Un sentiment partagé par Jonathan Sexton, le demi de mêlée de l’Irlande : « Il y a des joueurs incroyables en France. Pour moi, la France peut gagner la Coupe du monde. Ils ont joué la finale il y a quatre ans. Je pense que c’est possible ! »