RMC Sport

Bonnaire : « L’Irlande peut battre l’Argentine »

Julien Bonnaire incontournable pour Laporte

Julien Bonnaire incontournable pour Laporte - -

Julien Bonnaire est convaincu que la France peut terminer première du groupe D grâce au réveil du XV du Trèfle.

Comment le groupe vit-il le turnover imposé par Bernard Laporte ?
Je crois que c’est bien, on a des joueurs de qualité, ça permet de garder tout le monde sous pression, après on ne sait pas ce qui peut se passer, il peut y avoir quelqu’un qui se blesse, ça permet de garder les automatismes, les annonces, les repères, qui seraient important au cas où il y a besoin de rentrer dans un match.

Personnellement auriez-vous préféré rester au repos ?
J’aime autant jouer. J’avais eu du mal contre la Namibie au niveau physique parce que je n’avais pas joué depuis le premier match de préparation. Ca allait beaucoup mieux contre l’Irlande. Je sens que j’ai besoin d’enchaîner les matches pour être performant.

Pensez-vous que ce sera plus simple avec la Géorgie qu’avec la Namibie ?
Non, non si on ne met pas ce qu’il faut ce ne sera pas simple. On pourra se faciliter la tâche si on met tous les ingrédients au niveau du combat, de l’agressivité. Ils sont solides devant, ce sera difficile si on ne met ce qu’il faut. Mais après, il faut avant tout prendre du plaisir comme on l’a fait depuis deux matches, jouer à fond, et puis les cinq points viendront tout seuls.

L’équipe de France doit-elle se montrer plus agressive avec ses adversaires ?
On est monté d’un cran depuis l’Argentine. Si on avait été plus agressifs au niveau des nettoyages, on aurait probablement gagné le match. Contre l’Irlande, les ballons sont sortis beaucoup plus proprement. On a pu enchaîner notre jeu, ce qu’on n’avait pas su faire contre l’Argentine. Mais il faudra redoubler d’intensité sur les matches qui vont arriver.

Est-ce que l’Irlande peut battre l’Argentine ?
Bien-sûr qu’ils peuvent les battre. Nous, on n’a rien fait et on perd 17-12. En mettant un petit peu plus de jeu, s’ils arrivent à les prendre au niveau du jeu au sol, arriver à les contrer devant, ils ont vraiment la capacité à gagner ce match. Il faut qu’ils ai des ballons propres, avec la rapidité qu’ils ont derrière, avec tous ces joueurs que l’on a pas encore vu depuis le début de la Coupe du monde, comme D’arcy et O’Driscoll qui n’ont pas encore été à 100% de leurs moyens, ils peuvent vraiment remporter ce match.

La rédaction