RMC Sport

L'interrogation Skrela

David Skrela

David Skrela - -

Du paddle surf, de la baignade, de la vidéo... Les Français ont eu droit à un programme très varié ce lundi pour leur deuxième journée de récupération après le match contre le Japon (47-21). Seul David Skrela, touché à l’épaule droite, manquait à l’appel. Sa participation à la suite de la compétition reste en suspens.

Ils ne sont que 29 à être montés dans le bus pour aller s’entraîner, aujourd’hui à Takapuna. Tout simplement parce que David Skrela ne sait toujours pas s’il pourra poursuivre l’aventure. Le diagnostic de dimanche indiquait une compression du nerf circonflexe (nerf commandant la motricité des muscles du bras) à l’épaule droite. Dans la journée, on apprenait même que le docteur Hager devait communiquer sur l’état de santé de l’ouvreur clermontois. L’encadrement des Bleus a finalement décidé de s’accorder un délai supplémentaire.

Selon l’officier de presse de l’équipe, l’hématome n’est pas suffisamment résorbé pour poser un diagnostic stable. L’avenir en Bleu de Skrela est toujours en ballotage. En cas de forfait, Marc Lièvremont avait indiqué qu’il appellerait un ouvreur, voire un polyvalent. Particulièrement séduit par les performances de l’ouvreur toulousain, reconverti en 9, Jean-Marc Doussain, il pourrait se laisser convaincre en cas de retour au pays de David Skrela. A moins que l’inexpérience au niveau international du capitaine des Bleuets (-20 ans) ne plaide en sa défaveur.

Détente mais pas vacances

Avant de penser à un éventuel forfait, les joueurs et l’encadrement se sont offert un peu de détente. De la détente, mais pas des vacances. Deux jours après sa victoire poussive contre le Japon (47-21), l’équipe de France s’est accordée une deuxième journée de récupération du côté de Takapuna. Et finalement, les plus à plaindre étaient les joueurs restés en tribunes (Ducalcon, Millo-Chluski, Guirado, Traille, Mermoz, Palisson, Ouedraogo) et ceux qui ont joué moins de vingt minutes (Papé, Parra, Bonnaire). Non seulement ce groupe de onze a dû se lever plus tôt que les petits camarades mais, en plus, ils ont subi une séance de musculation assez poussée.

Pendant ce temps, le reste du groupe est resté se faire soigner à l’hôtel avant de descendre sur la plage à seulement quelques mètres de l’établissement. Les plus vaillants -parmi eux l’entraîneur Marc Lièvremont- se sont essayés au paddle surf. D’autres, encore plus courageux (Nallet et Pierre, notamment) se sont même baignés dans une eau pourtant bien froide. Le tout sous le regard des remplaçants, entretemps arrivés pour observer le groupe. Après une petite ballade, l’ensemble des joueurs a de nouveau visionné des bouts de la rencontre contre le Japon, avant de filer vers 16h pour s’entraîner entre deux averses. La journée de mardi sera elle rythmée par l’annonce du XV dès 8h du matin (lundi 22h, heure française).

P.T. avec L.D. et W.T. à Auckland