RMC Sport

L’Irlande sera un « huitième de finale » affirme Laporte

L’ivresse de la victoire face à la Namibie passée, le XV de France se concentre maintenant sur le match de vendredi face à l’Irlande. Un match décisif pour les deux équipes.

Après le naufrage argentin il y a dix jours, place dimanche soir à tornade namibienne. 13 essais inscrits par les Bleus pour une victoire finale 87-10. Un succès certes rassurant pour le XV de France mais le deuxième ligne Lionel Nallet affirme « qu’il n’y a pas lieu de s’enflammer » rappelant que « la Namibie n’était pas la grosse équipe » de la poule D et « qu’il se sont retrouvés à 14 assez vite ». Le joueur de Castres concède d’ailleurs « qu’il est difficile de tirer quelque chose » de cette rencontre.

Un match sur lequel Jean-Baptiste Ellisalde a posé son empreinte inscrivant 27 points ainsi qu'en recevant de la part de l’IRB le trophée, mérité, de meilleur joueur de la soirée. Cette rencontre aura également vu la renaissance de la Chabal-mania. Deux essais dont un de 50 mètres, une foule hurlant à chacune de ses possessions de balle et même, l’apparition de pancartes et de déguisements à son effigie. Une idole est née.

Sauf que le périple jusqu'au trophée Webb Ellis est loin d'être terminé. Place maintenant à l’Irlande vendredi au Stade de France. Le XV du trèfle est difficilement venu à bout de la Namibie (32 – 17) puis de la Géorgie (14 – 10) et se montre peu convaincant depuis le début du mondial. « Un match capital » pour Lionel Nallet qui reste « persuadé qu’ils seront présents » dans un match aussi important que celui qui attend les deux équipes. Une rencontre que Bernard Laporte qualifie déjà de « huitième de finale » de la Coupe du Monde.

Alban Lepoivre