RMC Sport

Laporte : « Un problème d’état d’esprit »

-

- - -

Je sais qu’il y a une proximité entre Marc Lièvremont et Imanol Harinordoquy. Ils habitent dans la même région, ils se connaissent bien. Si Marc fustige Imanol, c’est qu’il pense que pour le piquer, il faut le faire comme ça. Je n’ai pas à dire si c’est bien ou si ce n’est pas bien, chacun agit comme il le veut. Et si Marc pense qu’il faut piquer au vif Imanol, il a raison de le faire. C’est vrai que de l’extérieur ça parait surprenant. Mais c’est Marc qui sait comment il faut agir, mieux que nous en tout cas. Je n’aurais pas pu le faire, je n’ai pas les mêmes rapports, la même proximité qu’à Marc avec Imanol.

Cette semaine, les Bleus vont travailler. Ils vont faire de la vidéo, ils vont aller sur le terrain pour améliorer ce qui n’a pas bien marché même s’il n’y a pas grand-chose qui n’a pas bien fonctionné. Si ce n’est le fait qu’à un certain moment on a déjoué, on n’a pas mis les choses dans l’ordre. C’est plus une question d’état d’esprit, une question de leaders sur le terrain que le travail à l’entrainement. Par ce qu’après, pour le reste, on a marqué deux beaux essais, bien construits et bien amenés, notre conquête a été bonne.

Notre défense, à certain moment a eu des difficultés notamment sur l’essai du numéro 10 japonais. Mais là aussi c’est une erreur individuelle. Ils vont et doivent continuer à travailler cette semaine, à bien préparer le Canada. Et surtout, ils doivent remettre les choses en l’ordre au niveau de l’état d’esprit. Les joueurs le disaient : « on a pris le match à la légère ». Ça ne se travaille pas. C’est un problème d’état d’esprit. C’est dans la tronche !