RMC Sport

Rugby: une nouvelle compétition mondiale féminine à partir de 2023

L'ouvreuse du XV de France Audrey Abadie charge les Ecossaises Sarah Bonar et Rachel McLachlan (N.8) en entre les deux équipes, le 25 octobre 2020

L'ouvreuse du XV de France Audrey Abadie charge les Ecossaises Sarah Bonar et Rachel McLachlan (N.8) en entre les deux équipes, le 25 octobre 2020 - ANDY BUCHANAN © 2019 AFP

Une nouvelle compétition mondiale féminine annuelle, baptisée WXV, pour « Women XV », verra le jour en 2023 au sein d'un calendrier international harmonisé, a annoncé mardi World Rugby.

L'instance dirigeante du rugby mondial espère ainsi "accélérer le développement du rugby féminin", a déclaré dans un communiqué son président, Bill Beaumont, évoquant "un moment important pour le rugby". La nouvelle compétition, organisée de septembre à octobre chaque année hors Coupe du monde, impliquera au total 16 équipes, réparties sur trois niveaux.

Une compétition avec trois divisions

Le premier, WXV 1, réunira les trois meilleures équipes européennes du Tournoi des six nations féminin et les trois meilleures équipes d'un nouveau tournoi inter-régional entre les Etats-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Dans un premier temps, aucune d'entre elles ne sera reléguée à l'issue de la compétition, qui se disputera dans un lieu unique et selon un système de deux poules.

Sur le même principe, le WXV 2 rassemblera lui au départ deux équipes européennes, la quatrième équipe du tournoi entre Etats-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande et Australie, plus une équipe d'Asie, une d'Afrique et une d'Amérique du Sud. La dernière sera reléguée à la fin de chaque saison au troisième échelon, le WXV 3, qui ne comptera lui que quatre équipes: deux d'Europe, une d'Asie et une d'Afrique ou d'Amérique du Sud selon le vainqueur d'un barrage.

Le Coupe du monde reportée à 2022

Ce nouveau calendrier international proposera "un parcours de compétition plus cohérent sur le long terme", a commenté le vice-président de World Rugby et président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte. "Pour la première fois, les programmes féminins pourront être planifiés avec certitude entre deux Coupes du monde, grâce à un calendrier harmonisé", a-t-il ajouté.

World Rugby souhaite également à travers le WXV (pour Women XV) engendrer de nouvelles "retombées économiques" et "accompagner l'élargissement" à 16 équipes de la Coupe du monde féminine à partir de 2025. L'édition 2021 du Mondial féminin, qui devait initialement avoir lieu en Nouvelle-Zélande cet automne, a été repoussée à 2022 en raison de la pandémie de Covid-19.

MI avec AFP