RMC Sport

France-Afrique du Sud: les tops et les flops d’une cruelle défaite

Le XV de France a laissé filer un succès qui lui tendait les bras, après la sirène, ce samedi face à l’Afrique du Sud (29-26). Malgré des capitaines et des buteurs au rendez-vous, les Bleus ont encore fait preuve d’une incroyable fébrilité.

TOPS

Les capitaines ont montré la voix

Raillés pour leur inefficacité offensive, les Bleus ont trouvé la faille à deux reprises, autant par opportunisme que pour avoir provoqué la chance. Le capitaine Guilhem Guirado (32e) a montré la voie en s’extirpant d’un maul pour inscrire le premier essai de la rencontre. Il a été imité par Mathieu Bastareaud (52e) à l’affût d’un coup de pied en cloche de Camille Lopez. Capitaine à Toulon, le centre a récupéré ce rôle après la sortie de Guirado.

Les ailiers ont assuré l’animation, Iturria a brillé

A défaut de marquer, les ailes ont assuré le show en début de match. Centre de métier, Damian Penaud a signé une belle prestation et a failli éviter la défaite en tentant de sauver un coup de pied de pénalité vers la touche. Mais son pied a marché sur la ligne et les Sud-Africains ont pu effectuer leur lancement. Teddy Thomas a signé plusieurs percées dont celle de la 35e minute sur laquelle il élimine cinq adversaires. Le Racingman a gâché cette action qu’il a lui-même initiée en tentant le un contre un alors qu’il avait du soutien.

Déplacé de la deuxième à la troisième ligne, Arthur Iturria a livré une grosse prestation en dépit d’un plaquage haut qui a permis à l’Afrique du Sud de revenir à un point. Le Clermontois a miraculeusement sauvé un essai de Cheslin Kolbe et conclut sa grosse prestation d’un coup de pied en touche à deux mètres de la ligne d’essai adverse. 

Les buteurs ont assuré

A l’exception d’une pénalité manquée, Baptiste Serin s’est montré fiable dans l’exercice des tirs au but avec cinq tentatives réussies sur six tentées (13 points). Camille Lopez a également fructifié un temps fort français sur un drop. Plus improbable, Gaël Fickou s’est essayé à l’exercice sur un tir lointain, qu’il a complètement dévissé. 

FLOPS

L’erreur de Vahaamahina

Après avoir manqué la tournée d’été en Nouvelle-Zélande en raison de sa suspension suite à un doigt d’honneur adressé lors d'un match de Top 14, Sébastien Vahaamahina retrouvait sa place en deuxième ligne où il est un indiscutable. Il a livré une prestation correcte (même s’il a été en difficulté sur les touches) mais a payé cher son erreur sur le coup d’envoi sud-africain, qui a permis à Nkosi de remettre les Springboks directement dans le match. Arthur Iturria a lui permis à l’Afrique du Sud de revenir à un point pour un plaquage haut dans ses 22 mètres. Le Clermontois s’est rattrapé en signant un sauvetage miraculeux sur Cheslin Kolbe, en le privant d’un essai dans l’en-but. 

Une fébrilité maladive

Damian Penaud n'est pas passé loin d'offrir la victoire aux Bleus. Alors que les Sud-Africains cherchaient une penaltouche pour jouer leur dernière munition, le Clermontois a failli éviter la touche (à deux secondes de la fin du temps réglementaire) et mettre un terme à la rencontre plus rapidement. Il n'y est pas parvenu puisque son pied est sorti en touche. Un manque de chance qui a permis aux Boks de faire leur lancement de jeu. Mais cette action symbolise la déveine des Bleus autant que leur fébrilité alors qu'ils bénéficiaient d'une mêlée dans les 22 mètres sud-africains une minute avant le coup de sifflet final. 

La conquête malmenée

Face à une équipe revenue aux bases de son ADN (une conquête forte), les Bleus ont eu du mal à répondre, à l’instar de la mêlée. La touche n’a pas non plus été très sereine avec des lancements contrariés. Les Français se sont rattrapés dans le jeu avec une férocité efficace puisque les hommes de Jacques Brunel affichait 100% de plaquages réussis en première période. 

NC