RMC Sport

France-Angleterre: "Les Anglais reviendront", prévient Pool-Jones

La France a créé la sensation ce dimanche en triomphant de l'Angleterre lors du Crunch (24-17), en ouverture du Tournoi des VI Nations. Une prestation d'ensemble soulignée par nos consultants Philippe Saint-André et Richard Pool-Jones. L'ancien troisième ligne anglais ne s'inquiète pas pour autant, malgré la défaite, et pointe les nombreuses fautes individuelles des joueurs XV de la Rose.

L'équipe d'Angleterre se présentait avec le statut de favori lors de ce Crunch en ouverture du Tournoi des VI Nations. Mais les vice-champions du monde en titre ont sombré au Stade de France face aux Bleus (24-17) pour la première en tant que sélectionneur de Fabien Galthié. Le pari de la jeunesse a été payant face à un XV de la Rose plus expérimenté. 

"Dupont a été incroyable"

Une prestation réussie dans l'ensemble, avec de nombreux points positifs à retenir et sur lesquels Fabien Galthié et son staff pourront travailler. "C'est une victoire courageuse et disciplinée. Surtout, très efficace avec une charnière à la hauteur, a apprécié l'ancien sélectionneur Philippe Saint-André au micro de RMC. Antoine Dupont a été incroyable. Romain Ntamack a été précis devant les buts. Gaël Fickou a été le leader de la défense et très important."

Si l'attaque du XV de France a été à la hauteur, le secteur défensif a aussi été mis en évidence lors de ce succès, ne prenant pas le moindre essai pendant près d'une heure et les premiers points de Jonny May (58e). "Mais ce qu'il faut noter à mon sens, c'est la troisième ligne, souligne encore Saint-André. Cros est un travailleur de l'ombre incroyable. Charles Ollivon pour son premier capitanat marque deux essais et Alldritt, tant offensivement que défensivement, a fait vraiment mal aux Anglais sur chaque impact et est l'homme du match."

"L'Angleterre a été l'ombre d'elle-même"

Pour la sélection d'Eddie Jones, c'est une nouvelle défaite au Stade de France, après la dernière déjà subie en 2018. Maigre motif de satisfaction, le XV de la Rose a ramené un point de bonus offensif en fin de partie. "Le point est miraculeux, estime Richard Pool-Jones. Sans les deux exploits individuels de Jonny May, ça aurait été très compliqué." Mais pour beaucoup d'observateurs, à l'image de l'ancien international troisième ligne, la défaite anglaise s'explique surtout par la performance des Bleus. "La défense de l'équipe de France a été très bonne, a félicité Pool-Jones sur RMC. Shaun Edwards (en charge de la défense du XV de France, NDLR) est une recrue énorme, c'était le dépositaire du jeu gallois depuis 10 ans."

Pour les finalistes malheureux de la dernière Coupe du monde, pas de raison de s'inquiéter pour autant pour l'heure. "L'équipe d'Angleterre a été l'ombre d'elle-même, note Pool-Jones. Ils reviendront, ils ne peuvent pas rester comme ça. Owen Farell a fait des fautes digne d'un junior, cela n'arrivera pas souvent." Ils auront l'occasion de se rattraper samedi prochain (17h15), dans un déplacement en Ecosse.

GL