RMC Sport

Jerry Collins a sauvé sa fille avant de mourir

-

- - AFP

Jerry Collins et son épouse ont péri dans un accident de voiture le 5 juin dernier, près de Béziers. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’ancien All Black a sauvé la vie de sa petite fille juste avant le crash.

Un dernier acte de bravoure. On en sait un peu plus sur l’accident de voiture qui a coûté la vie à Jerry Collins et sa compagne le 5 juin dernier, sur l’autoroute A9 aux environs de Béziers, dans une collision avec un bus.

Le journal néo-zélandais NZ Herald s’est procuré les premiers éléments de l’enquête, qui révèle que l’épouse de l’ancien joueur des All Blacks, Alana Madill, se serait en fait assoupie au volant. Comprenant le drame qui couvait, Collins aurait alors eu un ultime sursaut d’instinct paternel.

Masoe : « Voilà l’homme que tu étais »

Après avoir vu la voiture heurter une première barrière, il se serait jeté sur son bébé Ayla, âgée de deux mois, pour la protéger de l’accident. L’ex international néo-zélandais est mort sur le coup mais a sauvé la vie de sa petite fille, qui souffre tout de même d’un traumatisme crânien.

Un comportement qu’avait salué son ancien coéquipier Chris Masoe à ses obsèques : « En réalisant ce qui était en train d’arriver, tu as protégé Ayla de l’impact de tout ton corps. Tu lui as offert une chance. Voilà l’homme que tu étais. » Les enquêteurs attendent désormais le résultat des analyses toxicologiques.

A.Bo