RMC Sport

Kockott : « Maintenant, il est temps d’agir »

Rory Kockott

Rory Kockott - AFP

A l’occasion de son premier stage avec le XV de France, jusqu’à mercredi à Marcoussis (Essonne), le demi de mêlée sud-africain de Castres, Rory Kockott a évoqué ses premiers pas avec le groupe de Philippe Saint-André.

Rory Kockott, vous avez fait beaucoup parler de vous ces derniers mois. En tant que Sud-africain, on vous posait notamment beaucoup de questions sur votre future sélection. Ressentez-vous comme une forme de soulagement le fait d’être enfin en équipe de France ?

Sur cet aspect, oui. Je me concentre maintenant sur mon travail. C’est bien d’être dans une équipe prestigieuse comme l’est cette équipe de France. Maintenant, il est temps d’agir, pas de parler. L’important, c’est le boulot qui m’attend et qui pourrait me donner l’occasion de jouer. Je vais essayer d’apporter ma pierre.

Vous marchez beaucoup à l’affectif. Allez-vous profiter de ce stage pour faire le premier pas vers les autres ?

Bien sûr. Ça vient naturellement pour moi. C’est bien de rencontrer de nouveaux mecs dans la vie, d’échanger son avis avec eux, d’apporter quelque chose de différent.

Avec votre équipier castrais Rémi Talès et Brice Dulin, aujourd’hui au Racing, vous allez retrouver la « mafia castraise ». Allez-vous vous appuyer sur ce noyau ?

Il y a toujours des amis que l’on croise plus que les autres mais c’est bien de passer du temps avec tous les joueurs, de ne pas rester dans son coin. Je vais essayer de mieux connaître les autres.

Vous aurez beaucoup de responsabilités à votre poste de demi de mêlée. Vous ne faites aucun complexe ?

C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de pression aux postes de 9 et 10. Mais c’est notre travail. Il y a beaucoup de papiers à lire et de kilomètres à courir avant le premier match.

la rédaction avec Laurent Depret