RMC Sport

La démonstration des Bleus

Yoann Huget

Yoann Huget - -

L’équipe de France a signé la plus grosse victoire de son histoire face à l’Argentine (49-10), ce samedi à Tucuman, grâce à une prestation collective aboutie qui a mis en évidence de nombreux joueurs.

Cette équipe de France a au moins du panache. Une semaine après une défaite très agaçante (23-20) face à l’Argentine, les Bleus se sont repris. Avec fracas. A Tucuman, Frédéric Michalak and co ont explosé des Pumas submergés, leur passant six essais et signant la plus grosse victoire (49-10) d’une équipe de France dans l’histoire des confrontations entre les des équipes. Le dernier record datait de 1995 lorsque Philippe Saint-André, alors capitaine, avait mené ses troupes vers un succès (47-12) en Coupe latine. Le nouvel homme fort des Bleus avait demandé une réaction. Il a été servi.

Au total : six essais inscrits par Benjamin Fall (12e), Yoann Huget (34e, 63e), Maxime Machenaud (40e), Maxime Mermoz (56e) et Alexandre Lapandry (68e) et la fin d’une période de disette de 14 ans sur le sol argentin. Ce succès met surtout un terme à une série de quatre matches sans victoire entre la fin du Tournoi et le premier revers de débutants à Cordoba la semaine dernière. L’ancien manager de Toulon peut aussi se satisfaire d’avoir vu des joueurs étincelants, lui qui profitait de cette tournée pour effecteur une large revue d’effectif en vue de la prochaine tournée automnale, mais surtout de la Coupe du monde 2015.

Des revenants au top, des novices très en vue

Au rayon des satisfactions, le pack a une nouvelle fois enfoncé la mêlée adverse. Frédéric Michalak, titulaire à l’ouverture, s’est régalé en huilant un jeu d’une rare intensité alors que son acolyte en charnière, Maxime Machenaud, a signé une première sélection remarquée. Les revenants Benjamin Fall et Yoann Huget ont rappelé qu’il fallait compter sur eux, tout comme les centres Florian Fritz, très volontaire, et Maxime Mermoz, qui se sont baladés à leur gré dans les brèches argentines. Tout ce joli monde va désormais partir en vacances le cœur léger et les jambes un peu lourdes. Il faudra confirmer ce joli espoir à la rentrée.