RMC Sport

Les joueurs du Zimbabwe dorment dans la rue avant un match contre la Tunisie

-

- - -

Les joueurs de l'équipe nationale du Zimbabwe, en déplacement en Tunisie pour un match samedi dans le cadre de la Rugby Africa Gold Cup, qualificative pour le Mondial 2019, ont passé la nuit de lundi à mardi dans la rue, outrés par leurs conditions d'accueil.

Difficile de faire pire accueil. Après avoir été retenus six heures à la frontière tunisienne ce lundi en raison de leurs incapacités à payer leurs indemnités de visa, les joueurs du Zimbabwe ont ensuite passé la nuit dans la rue, refusant de dormir dans l'hôtel "dégoûtant" initialement réservé pour leur arrivée.

David Coltart, ancien ministre des Sports du Zimbabwe, a notamment relayé sur les réseaux sociaux des photos de la drôle de nuit de l'équipe coachée par Peter De Villiers, à cinq jours de leur match de Rugby Africa Gold Cup, qualificative pour le Mondial 2019 au Japon.

Une solution trouvée le lendemain

"Notre équipe nationale a été traitée de la pire des manières en Tunisie, exprime Coltart dans son post. Ils ont été contraints de dormir dans la rue en raison des chambres dégoûtantes qui leur avaient été fournies. A leur arrivée, ils ont passé six heures à la frontière, les autorités ayant pris leurs passeports et réclamant 600€ pour les visas, ce qu'ils ne pouvaient pas payer. La plupart des joueurs n'ont pas dormi plus de deux heures, avec le coach et les membres du staff avec eux. Comment pouvons-nous laisser notre équipe nationale être traitée comme ça? Que fait notre ministre des Sports?"

Ce mardi, un communiqué de Rugby Africa (l'instance africaine de rugby) et de la Fédération tunisienne présentait des excuses à l'équipe zimbabwéenne, précisant "qu'une solution avait été trouvée".

A.T.