RMC Sport

Lièvremont : « Mobiliser tout le monde »

Le sélectionneur français veut remettre ses joueurs sur pieds

Le sélectionneur français veut remettre ses joueurs sur pieds - -

Avant sa tournée dans l’hémisphère Sud (12 au 26 juin), le sélectionneur français, évoque son inquiétude quant à la forme de ses joueurs.

« Le Top 14 vient à peine de s’achever. Comment allez-vous remobiliser votre groupe en vue de la tournée d’été ?
Sur les deux premiers jours, on va s’atteler à gérer ceux qui ont eu un temps de jeu important, comme les finalistes du Top 14. En parallèle, on va faire travailler un peu plus ceux qui sont arrêtés depuis cinq à six semaines. On va essayer d’avoir un groupe le plus homogène possible, en sachant qu’une préparation physique ne remplace pas le rythme de la compétition. On va essayer de mobiliser tout le monde autour du projet de l’équipe.

Êtes-vous impatient avant de retrouver votre groupe ?
On est impatients, mais inquiets. Ces tournées sont souvent compliquées. Les joueurs sont au bout du rouleau, même s’ils sont heureux de se retrouver. Il y a de l’appréhension lié à ce contexte. Mais vivement dimanche, qu’on démarre un entraînement collectif. Bonne nouvelle : il n’y a pas de bobos, que de la fatigue.

« Beaucoup de choses sont en faveur des Sud-Africains »

Qu’est ce qui sépare l’Afrique du Sud du XV de France ?
L’intensité, le rythme, la férocité et la technique individuelle de leurs joueurs font la différence. L’interprétation des règles fait que dans les rucks, il y a plus de fluidité dans leur jeu. Ce qui est impressionnant dans le rugby sud-africain, c’est leur détermination et l’agressivité énorme qu’ils mettent dans les impacts. Leur rugby est plus explosif.

Pourtant vos Bleus avaient su rivaliser en novembre dernier (victoire 20-13)… lors des test-matchs.
On avait su se mettre au niveau. Mais il faut se souvenir qu’eux étaient en fin de saison. Ils n’étaient pas dans les mêmes conditions de rythme qu’aujourd’hui. Ils ont des joueurs de classe mondiale à tous les postes. Beaucoup de choses sont en leur faveur.

A quelle équipe de France doit-on s’attendre ?
On va essayer de mettre en place une équipe homogène. Il y a aussi la continuité du Tournoi. Des joueurs ont affiché de belles choses en Equipe de France mais ils ont coupé. On va trouver un compromis.

Avez-vous un conseil à donner à Raymond Domenech et à l’Equipe de France de football?
Non, je n’en ai pas. On m’a posé la question plusieurs fois. Mais on a suffisamment à faire avec les « Boks ». C’est en tout agréable d’aller en Afrique du Sud dans ce contexte de Coupe du monde. C’est possible qu’une partie du staff ou les joueurs absents des 22 aillent assister à France/Uruguay. »

La rédaction avec B.S. à Marcoussis