RMC Sport

Maestri : « Faire le match parfait »

Yoann Maestri

Yoann Maestri - -

Deuxième ligne du XV de France, Yoann Maestri s’attend à un test-match très difficile face aux All Blacks, samedi au Stade de France. Le Toulousain estime que les Bleus devront être à leur meilleur niveau pour rivaliser avec les champions du monde.

Yoann Maestri, ce test face aux All Blacks semble assez déséquilibré sur le papier

Statistiquement, on n’est pas sur le même plot de départ, c’est sûr. Les Blacks sont sur une série de victoires importantes. Ils ont gagné le Four-Nations. Nous, on sort d’un tournoi délicat et de trois tests difficiles en Nouvelle-Zélande (trois défaites en juin dernier, ndlr). On essaie de travailler au maximum. On sait que ce sera très dur face aux champions du monde en titre. A nous d’être les plus rigoureux, concentrés et solidaires possible pour faire face à ce qu’il se fait de mieux. Il faudra donner le meilleur et on verra ce qu’il adviendra.

Comment pensez-vous pouvoir les faire déjouer ?

Il faut trouver le juste milieu. Il ne faudra pas être trop joueur et trop fantasque face à eux parce qu’ils s’en serviraient pour nous contrer facilement. On devra être réactifs. Ils sont invaincus depuis l’année dernière. C’est la meilleure équipe du monde. Pour battre les Blacks, il faut faire un match parfait.

Quelles sont les faiblesses de cette équipe néo-zélandaise ?

C’est ça le problème. C’est qu’il n’y en a pas beaucoup. Sinon, les Sud-Africains, les Australiens ou les Argentins en auraient trouvé. Ils ont très peu de faiblesses. C’est ce qui fait leur grande force. A tout moment, même quand ils traversent des périodes difficiles dans le match, ils arrivent à retourner les choses en leur faveur. Dans le rugby, quand on commence à reculer, à subir les impacts et à être pris dans l’étau adverse, tout devient plus difficile. Ce qui sera compliqué, c’est justement de placer cette équipe sous pression, de les mettre sur le reculoir. Ça sera à nous de donner le meilleur.

« Une lourde défaite ? C

Craignez-vous d'encaisser une lourde défaite ?

C’est une possibilité. Après, à nous de faire le meilleur match possible. On va l’aborder avec beaucoup d’humilité. Mais on ne va pas non plus se focaliser sur la rouste qu’on pourrait prendre. Sinon, samedi, on restera dans le vestiaire !

Dans leur discours, les All Blacks se montrent particulièrement méfiants ces derniers jours

En plus d’être de bons rugbymen, les Blacks sont de très bons combattants. Ils savent que le rugby, c’est un sport collectif de combat. Avant chaque rencontre, il faut être le plus humble possible. Ça veut tout dire sur leur motivation.

Est-ce un avantage de les avoir affrontés au mois de juin ?

C’est un avantage comme un désavantage, puisqu’eux aussi nous ont joué trois fois. Et ils nous ont battus trois fois. La remise en question est naturelle pour nous. Je pense que c’est le cas aussi pour eux. Les statistiques sont de leur côté, ce sont les favoris. Ce sera à nous de faire le meilleur match possible pour essayer de le faire trembler.

A lire aussi :

>> Les légendes Blacks se méfient des Bleus

>> Kelleher : « Le XV de France est notre chat noir »

>> Talès impressionné par Carter

Propos recueillis par Pierrick Taisne