RMC Sport

Mermoz : « Déçu mais pas surpris »

Maxime Mermoz

Maxime Mermoz - -

Maxime Mermoz a travaillé il y a trois ans avec Alain Camborde. Le trois-quart centre international, qui évolue à Perpignan, se contentait de lui téléphoner pour passer ses commandes de compléments alimentaires. Joint par RMC Sport, l’intéressé a réagi à la mise en examen du préparateur physique, pour trafic présumé de produits dopants. « J’essaie d’être le plus transparent possible, que ce soit en club ou en sélection. Jacques Brunel (son entraîneur à l’époque, ndlr) le savait. Le médecin du club était aussi au courant. On a toujours eu des contrôles anti-dopage. Je n’ai jamais eu de souci pas rapport à ça. Notre collaboration se situait plus dans le cadre de la récupération que du développement physique… Il y a toujours des petits filous qui jouent sur tous les tableaux et qui s’adaptent aux personnes qu’ils ont en face d’eux. Il sait que certains sportifs sont sujets à des contrôles et ne veulent pas se doper. Il saura s’adapter à leurs attentes. Ensuite pour se diversifier, il va accepter de travailler avec des joueurs qui prendront des produits non autorisés. Je suis déçu de lui. Pas surpris par les hommes parce qu’on voit de tout partout.»