RMC Sport

Michalak, le grand absent ?

Le Toulousain encore absent de la sélection ? Plus que probable.

Le Toulousain encore absent de la sélection ? Plus que probable. - -

Alors que le comité directeur doit annoncer jeudi le groupe des 30 présélectionnés pour affronter l’Ecosse en ouverture du Tournoi, Frédéric Michalak semble être le grand absent de la liste.

Il y a ceux qui vont rire. Et les autres. C’est aux alentours de midi que le staff de l’équipe de France doit annoncer le groupe des 30 présélectionnés pour affronter l’Ecosse à Murrayfield en ouverture du Tournoi (7 février). Absent de la sélection depuis le 21 mars et une rencontre contre l’Italie, Frédéric Michalak devrait une nouvelle fois faire les frais des choix du comité de sélection. Dur pour le Toulousain, seul pré-convoqué de la tournée d’automne à n’avoir pas joué la moindre minute.

Le Toulousain fait néanmoins contre mauvaise fortune, bon cœur. « J’ai perdu l’habitude de stresser avec une liste, relativise-t-il. Je ne me pose pas la question de savoir si j’y suis ou si je n’y suis pas. Ça serait se mettre trop de pression. Etre en équipe de France est une apothéose, mais ce n’est pas une fin en soi. » Alors le Toulousain continue de bosser. A la mêlée. Car la polyvalence de Frédéric Michalak, également capable de jouer à l’ouverture, est un atout. Surtout que Marc Lièvremont cherche un neuf capable de buter. « Ma polyvalence peut aussi être un défaut parce que ce sont deux postes clé », tempère néanmoins l’intéressé.

Lui qui avoue « souvent penser à l’équipe de France » ne sera donc pas un Toulousain de plus à enfiler la tunique bleue. Au contraire de Jean-Baptiste Elissalde. Ce dernier n’a plus porté le maillot bleu depuis le 15 novembre 2008 et une rencontre contre les Iles Pacifiques. « J’avais fait une croix sur l'équipe de France en me disant que mon tour était passé. Je pensais ne plus y retourner, avoue-t-il. Il faut être objectif. Je ne suis là que parce que Dupuy est suspendu. La Coupe du monde, c’est du très long terme. »

C’est sans doute ce que doivent se dire le Berjallien Benjamin Boyet (5 sélections), le Bayonnais Benjamin Fall (1 sélection), le Castrais Luc Ducalcon et le Perpignanais Robins Tchale-Watchou, si ce dernier est sélectionnable. Ces quatre hommes pourraient être du groupe, tout comme Aurélien Rougerie, probablement de retour. Pour cela, ça sera le temps d’en rire.

P.Ta, L.D. et W.T.