RMC Sport

Mort de Christophe Dominici: tous les hommages à l'ancien joueur des Bleus

Christophe Dominici

Christophe Dominici - Icon Sport

Les réactions affluent après le décès brutal et tragique de l’ancien joueur international de rugby Christophe Dominici, mort à l’âge de 48 ans.

[21h30]

Bernard Laporte, président de la FFR: "Tu es mon ami et à jamais, je t'aimerai"

[19h38]

Dulin et ses "souvenirs d'enfant"

L'arrière du XV de France Brice Dulin a convoqué le souvenir de ses jeunes années après la mort de Christophe Dominici, qui aura été une figure très présente dans sa jeunesse: "C’est des souvenirs d’enfant, la période où on commence à comprendre le rugby, les matches de l’équipe de France, les derbies Stade Toulousain-Stade Français. C’était une période où on parlait beaucoup de lui parce qu’il marquait beaucoup d’essais. Je me souviens de cet essai face aux Blacks. C’est vraiment des souvenirs d’enfant, on s’identifie aux joueurs. Je suis très attristé de la nouvelle. C’est vraiment mon enfance qui me fait penser à lui parce que, quand je regardais l’équipe de France, ou même les gros matches du championnat, c’est un joueur dont on parlait souvent."

[19h21]

"Un titan sur le terrain" pour les All Blacks

"Petit par la taille, mais un titan sur le terrain. Christophe Dominici, nous ne t’oublierons jamais. Reste en paix, cher ami", a tweeté la sélection néo-zélandaise.

[19h09]

XV de France: Ibanez salue "une légende de notre sport" 

Christophe Dominici, ancien international français brutalement décédé mardi, était "une légende de notre sport", a rappelé, visiblement ému, le manager du XV de France Raphaël Ibanez. "Nous étions en séance de travail cet après-midi avec les joueurs du XV de France quand Bernard Laporte nous a informé tous les deux de cette terrible nouvelle. Nous sommes sous le choc. Nous sommes tristes. Domi, c'était une légende de notre sport: il a porté le maillot bleu avec tellement d'énergie, tellement de passion.... Christophe, c'est surtout notre ami. Nous avons vécu de grandes et belles émotions ensemble, sur le terrain mais surtout en équipe. Avec lui", a confié l'ancien talonneur international (98 sélections entre 1996 et 2007), manifestement touché.

Ce fut plus difficile encore pour Fabien Galthié (64 sélections entre 1991 et 2003), le sélectionneur, proche de craquer, mais qui a trouvé la force de s'exprimer "Nous pensons très fort à sa famille, à ses proches bien sûr, les clubs où il a joué. Toulon, le Stade Français bien sûr, tous ses amis, tous les supporters du rugby, de l’équipe de France, tous les gens qui aiment notre sport. Samedi, nous tâcherons de lui rendre hommage."

[18h57]

Le bel hommage du jeune Romain Ntamack

"C'est pour ce genre de personnalité que nous aimons ce sport. Merci légende", a tweeté le demi d'ouverture dont le père, Emile Ntamack, a joué sous le maillot du XV de France avec Christophe Dominici, à la fin des années 90.

[18h50]

"Adieu, Christophe Dominici"

La Fédération galloise a tweeté sa peine dans trois langues différentes pour mieux rendre hommage à "un joueur passionnant".

[18h48]

La "profonde émotion" de Blanquer

La ministre de l’Education nationale de la Jeunesse et des Sports a fait part de sa profonde émotion en apprenant la mort de Christophe Dominici. "Un immense rugbyman dont la belle personnalité se voyait dans son style de jeu, si généreux'', a-t-il tweeté.

[18h40]

Bernard Laporte (Le Parisien): "Je l’aimais tellement !"

Le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte, en larmes quand il a répondu au Parisien: "Je m'exprimerais peut-être plus longuement dans la soirée dans le cadre du point presse du XV de France. Même si c'est dur, je me dois de lui rendre hommage. Mais ça va être dur, sincèrement. Je l'aimais tellement ! Quel con alors… Je l'ai eu la semaine dernière au téléphone. Je l'avais souvent Christophe… C'est comme ça…"

[18h22]

La tristesse de Jean-Michel Larqué, dans le SMS: "Un garçon très sensible"

"C’était une belle personne, qui a été fragilisée. La reconversion a été compliquée. L’échec de la reprise de Béziers, où je pense qu’il a été, malheureusement, instrumentalisé, l’a mis encore plus bas qu’il ne l’était. Je pense qu’il n’a peut-être pas tendu les mains, mais on aurait dû être un petit peu plus attentifs à sa situation. Parce que c’était un garçon très sensible."

[18h18]

L’hommage de Jonny Wilkinson

[18h11]

Richard Dourthe, 31 sélections en équipe de France, dans le Super Moscato Show

"C’est très dur parce qu’avec Domi, on était pareils. J'ai revu des images, on avait 22-23 ans, à chaque fois qu’on se croisait sur le terrain, on se filait des crêpes. Parce qu’on est aussi sanguins l’un que l’autre. Il y avait une seule différence, c’est que lui courait très vite (rires)."

[18h05]

France-Nouvelle-Zélande 1999: Jo Maso se souvient du discours de Dominici à la mi-temps

Jo Maso, acolyte de Bernard Laporte en équipe de France, grand centre de Perpignan et de l’équipe de France, a côtoyé Christophe Dominici tout au long de sa carrière avec les Bleus: "J’ai le souvenir extraordinaire de la mi-temps du match contre les Blacks, en 1999. Quand on rentre à la mi-temps, Jean-Claude Skrela nous dit: ‘Il faut que je les reprenne en main'. Et tout d’un coup, Christophe Dominici rentre dans les vestiaires et nous dit: 'Oh, les gars, je le vois dans les yeux de Lomu, il se cague, il se cague, je le vois dans les yeux de Lomu, il se cague (rires)'. Les joueurs étaient en confiance, ils étaient remontés entre eux."

[18h00]

Jean-Pierre Rives, légende du rugby français, dans le Super Moscato Show: "Il vivait avec l'émotion au bout des doigts

"Je suis très affecté. C’est d’autant plus terrible que c'est une nouvelle incroyable, on est plein de forces de la vie à 47 ans. Je suis vraiment attristé, d’autant plus que christophe était un homme adorable, charmant, plein de sensibilité. Il était touchant. J’ai souvent croisé Christophe. Je ne suis pas de son époque, mais il était tellement attachant, il vivait avec l’émotion au bout des doigts."

[17h58]

La FFR de Bernard Laporte est en deuil

[17h54]

Brian O'Driscoll: "Un joueur plein d'inspiration"

L'ancien capitaine et centre de l'Irlande Brian O'Driscoll a eu une pensée pour celui qui fut son adversaire sur le terrain. "Très triste d'apprendre le décès soudain de Christophe Dominici. Un joueur français plein d'inspiration qui a rencontré beaucoup de succès tout au long de sa carrière. Puisse-t-il reposer en paix".

[17h49]

Saint-André: "C'était un lion, il ne lâchait rien"

L’ancien sélectionneur de l’équipe de France de rugby Philippe Saint-André, s'est arrêté à son tour dans le Super Moscato Show. "Domi, c’était un compétiteur hors pair, il avait des cojones énormes, petit gabarit, mais il ne lâchait rien, en plus d’être une pile électrique et d’avoir un timing incroyable. Ce qui m’avait marqué, quand j’avais joué en face de lui jeune, c’est que tu avais l’impression qu’il faisait 30 kilos. Et pourtant, défensivement, c’était un lion, il ne lâchait rien. C’était un vrai, vrai compétiteur, et un leader aussi, il était capable de se mettre devant les avants et de leur parler dans la bouche avant le match. C’est quelqu’un qui faisait tout à 100%, un mec excessif même. Ce que j’aimais chez lui, c’est qu’il ne lâchait rien. Il était évidemment bon offensivement, mais il était très complet, défensivement il ne lâchait rien. Il avait une énorme grinta, il ne supportait pas la défaite. Sa carrière a vraiment commencé quand il est parti au Stade français. En sélection comme un club, c’est un mec qui donnait tout."

[17h45]

L'hommage de Maracineanu

La ministre déléguée chargée des Sports a salué la mémoire d'un "immense joueur, un artiste, un funambule".

[17h43]

Le PSG s'associe à la peine du Stade Français

[17h33]

Chabal: "C'est dur de se dire qu'il est parti"

L'ex-international Sébastien Chabal a réagi à la disparition de Christophe Dominici, avec lequel il a partagé quelques sélections en équipe de France. "Je suis un peu ému, sous le choc. On perd un copain, un ami, un camarade. Avec la période actuelle, ça s’accumule." Une image qui a marqué les Français, lors du quart de finale du Mondial 2007, à Cardiff. Les Bleus avaient eu l’idée de défier le haka des All Blacks: "Dans le regard de Domi, tu vois quelqu’un d’entier, de généreux, qui avait envie d’en découdre. C’était quelqu’un qui ne lâchait rien, un bagarreur. Sur le terrain et en dehors, il était parfois excessif. C’est pour ça aussi qu’on l’aimait dans ses bons et ses mauvais côtés. Pour nous qui l’avons côtoyé, c’était quelqu’un d’attachant. C’est dur de se dire qu’il est parti. C’est vraiment compliqué."

[17h29]

Benazzi: "Un homme d'une sensibilité extraordinaire"

L'ancien troisième ligne et capitaine du XV de France Abdelatif Benazzi confiait sa tristesse après le décès de Christophe Dominici: "Je suis sous le choc de voir un homme et un partenaire d’une sensibilité extraordinaire disparaître à 48 ans. Je ne vais pas parler du joueur que tout le monde connait, qui a révolutionné le rugby moderne par sa vivacité, son physique. C’est quelqu’un qui a vraiment surpris beaucoup de défenseurs. C’était un joueur avec une telle énergie, passionné, à tel point qu’il était excessif. L’après-carrière a été compliquée pour lui, il n’a pas été accompagné, il avait une certaine fragilité. Dès la Coupe du monde 1999 et sa nouvelle médiatisation, il a eu du mal à le gérer. Du coup, il a eu quelques petits soucis psychologiques."

[17h20]

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports, a rendu hommage à Christophe Dominici à l'Assemblée Nationale, ce mardi. Les députés présents dans l'hémicycle se sont levés pour applaudir en guise d'hommage à l'ancien international.

[17h18]

Vincent Moscato et Denis Charvet se sont rappelés du match équipe de Christophe Dominici contre la Nouvelle-Zélande. Un moment à retrouver dans notre vidéo ci-dessus.

[17h15]

Marconnet: "Il était capable de traverser la France pour vous rendre service"

Dans son malheur immense, alors qu’il partageait sa peine dans le Super Moscato Show, Sylvain Marconnet a trouvé la force de plaisanter sur son ami. "Il n’y pas superlatif pour le qualifier avec son physique de merde, il a retourné toutes les défenses du monde. Avec son cœur énorme, il était capable de traverser la France pour vous rendre service. Cela fait vraiment chier de le perdre à 48 ans, tous ses coéquipiers, le téléphone sonne. Cela fait toujours mal, c'est toujours trop jeune. Dans le rugby, on a besoin d’amour, la tristesse est à la hauteur de l’amour qu’on pouvait lui donner."

[17h09]

Sylvain Marconnet: "C'était un homme d'excès"

L’ancien pilier du XV de France Sylvain Marconnet a rendu un hommage très émouvant à Christophe Dominici, disparu brutalement ce mardi, dans le Super Moscato Show. "Cela fait vraiment chier de perdre un ami comme ça de l’apprendre, là, c'est tellement brutal. Cela lui ressemble, quelque part...Domi, c’était un homme d'excès, un super coéquipier, quelqu’un de loyal en amitié, d’excessif aussi, comme on les aime dans le rugby… Je suis abattu... Quand on perd un des nôtres, ça fait mal, on a sa sensibilité. On pense à son papa, sa maman, ses filles, sa femme. Perdre brutalement un ami si jeune... c’était un excessif."

[16h51]

Les hommages du monde du rugby se succèdent

[16h51]

Rugby: Christophe Dominici décède tragiquement à 48 ans

La grande famille du rugby est endeuillée ce mardi après l’annonce du décès tragique de Christophe Dominici. L’ancien ailier du XV de France (65 sélections) a perdu tragiquement la vie à l’âge de 48 ans. Il a été retrouvé mort dans le parc de Saint-Cloud annonce l'AFP.

L'ancien joueur du Stade Français est monté sur le toit d'un bâtiment désaffecté du parc en début d'après-midi avant de sauter, a précisé une source policière. Selon une source judiciaire, un témoin aurait vu l'ancien joueur faire une chute de 10 mètres. Avec sa mort, le rugby français perd l’une de ses légendes et un joueur emblématique doté d’un immense palmarès.