RMC Sport

Moscato: "Lomu a fait du rugby un sport mondial"

-

- - -

Membre de la Dream Team RMC Sport, Vincent Moscato rend un hommage appuyé à Jonah Lomu, mort mercredi à 40 ans. Un joueur qui a révolutionné le rugby dans les années 90 et lui a offert une exposition mondiale qu’il ne connaissait pas avant lui.

« Sur le terrain, c’était quelque chose d’effarant de voir Jonah Lomu. Un ailier d’1,96m pour 120 kg, on n’avait jamais vu ça. Il avait été chronométré en moins de 11 secondes sur 100m avant la Coupe du monde 1995. C’est énorme pour quelqu’un de son gabarit. Il avait cette capacité à s’arracher aux plaquages, avec ses jambes de percheron. Il raffutait, était capable de faire des différences à lui tout seul, de traverser le terrain dans n’importe quelle position.

Médiatiquement, c’est un gars qui a fait connaître le rugby, qui n’était pas un sport planétaire. Tout le monde connaissait Jonah Lomu, même aux Etats-Unis ! C’était un mec incroyable. Il fait partie des gens qui font venir les spectateurs au stade, comme Serge Blanco en son temps. Je n’ai pas vu beaucoup de joueurs capables de faire de telles différences. Pourtant, des gaillards comme Jonah Lomu, il en pleut maintenant. Tu en as de partout de ces gabarits. Mais avec cette vitesse et cette percussion, ça n’existe pas. Des mecs comme ça, tu n’en as pas à toutes les générations.

« Pour les jeunes, il n’y a que Lomu »

C’est fou comme il y a des similitudes entre les grands champions. Mike Tyson a été champion du monde à 19 ans et trois semaines et Jonah Lomu a été All Black pour la première fois à 19 ans et 45 jours. Pour être sélectionné à ce poste en Nouvelle-Zélande, il faut quand même batailler. Ce type a éclipsé quelqu’un comme John Kirwan, champion du monde en 1987. On n’a plus parlé de lui alors que c’était le meilleur joueur du monde, un type fabuleux. Demandez à un jeune qui est Kirwan… Non, il n’y a que Jonah Lomu ! »

Antoine Arlot