RMC Sport

Lomu, une légende en huit dates

Jonah Lomu

Jonah Lomu - AFP

Jonah Lomu est décédé ce mercredi à l’âge de 40 ans. Le rugby mondial perd le plus grand joueur de tous les temps mais aussi sa première icône médiatique. Retour, en images, sur l’immense carrière de l’ancien ailier des All Blacks.

1995 : la révélation

Un an après sa première sélection chez les All Blacks face à la France, à 19 ans et 45 jours, Lomu est sélectionné pour le Mondial disputé en Afrique du Sud. Intenable, il y inscrit sept essais en cinq matchs, dont un quadruplé en demi-finale contre l’Angleterre, et explose à la face du monde. Il ne peut toutefois empêcher la défaite de la Nouvelle-Zélande en finale, contre les Boks.

-
- © AFP

1995 : la première star du rugby

A partir du Mondial 1995, le phénomène Lomu déferle sur la planète rugby. Le colosse néo-zélandais (1,96m, 119kg) marque les esprits par ses essais tout en puissance et devient la première véritable star internationale du rugby. Les plus grandes marques se l’arrachent, des jeux vidéo à son nom sont créés et il fréquente les plus grands de ce monde.

-
- © AFP

1996 : premier Tri Nations

Le premier Tri Nations se tient en 1996 et oppose la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du Sud. Les Blacks remportent cette première édition en étant invaincus, sous l’impulsion d’un Lomu devenu indispensable.

1999 : deuxième et dernière Coupe du monde

Après l’échec de 1995, Lomu pense pouvoir enfin soulever la Coupe du monde quatre ans plus tard, en Angleterre. Mais les Blacks s’inclinent en demi-finale contre la France, à Twickenham, dans un match renversant. Malgré une avance de 14 points à la 45e minute, la Nouvelle-Zélande s’incline finalement 43-31.

-
- © AFP

1999 : dans l’histoire du Mondial

Si le Mondial 1999 est un échec pour les Blacks, il ne l’est pas pour Jonah Lomu, qui inscrit huit essais dans la compétition. Un record qui tient encore aujourd’hui. Avec 15 essais en Coupe du monde, Lomu bat aussi un autre record. Le Sud-Africain Bryan Habana l’a égalé lors du dernier Mondial, mais lui sur trois éditions.

2003 : de graves problèmes rénaux

Dès la fin de l’année 1996, des problèmes rénaux sont diagnostiqués chez Lomu. Ceux-ci perdurent et l’obligent à suivre une dialyse en 2003 et à déclarer forfait pour la Coupe du monde. Il subit ensuite, avec réussite, une transplantation rénale et reprend la compétition en 2005 avec les Cardiff Blues.

-
- © AFP

2007 : première fin de carrière

Incapable de retrouver son meilleur niveau, Lomu annonce la fin de sa carrière en 2007, après un bref passage à North Harbour. Une décision sur laquelle il reviendra.

2009 : retour et fin de carrière à Marseille-Vitrolles

Un peu moins de deux ans après l’annonce de la fin de sa carrière, Jonah Lomu s’engage à la surprise générale avec Marseille-Vitrolles, club de… Fédérale 1. Mais la signature d’un Lomu bien loin de sa meilleure forme ne suffit pas à l’ambitieux club des Bouches-du-Rhône pour monter en Pro D2. Après une saison sans éclat, Lomu décide de mettre un terme à sa carrière. Cette fois pour de bon.

-
- © AFP
AA